Récupération de Donnèe
11.4 C
Nice
23 avril 2024

En Vrac, la rue est à eux à Nice

Derniers Articles

en-vrac.jpg Ce combo du coin à l’énergie contagieuse a fait valser plus d’un chaland dans les rues de Nice. Il a la fâcheuse tendance à aligner des mélodies furieuses qui nous emportent en jouant n’importe où ; au Volume, à la fac de sciences pour la fête du foyer ou encore en première partie des Ogres de Barback, le premier décembre dernier. Récemment, on les a vu sur la plage en soutien au collectif niçois des Enfants de Don Quichotte distiller, outre leurs chansons, quelques petites reprises bien senties des Têtes Raides, des Ogres de Barback ou des VRP.

Leurs préoccupations restent toujours tout près du bitume avec des paroles tantôt réalistes, tantôt militantes. L’accordéon est comme une rafale de vent chaud qui fait chavirer les esprits les plus réticents. Si l’expression musique de rue signifie quelque chose, sûr qu’En vrac peut s’en prévaloir au même titre que La rue kétanou. Ouais, la rue est à eux et elle appartient à tous et la musique, c’est le lien entre ceux qui l’expriment et ceux qui l’écoutent, entre ceux qui en vivent pas mais qui la vivent ; et la rue, c’est encore le lieu le plus simple pour créer du lien, pour faire passer les émotions.

L’héritage de Brassens n’est jamais loin mais outre le texte et la guitare sèche, les morceaux sont tous intelligemment orchestrés et finement exécutés : percussion, accordéon, flûte traversière et violon, tous les instruments s’accordent à merveille pour donner vie à des instants suspendus dont les vibrations résonneront longtemps dans les cœurs.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages