Récupération de Donnèe
28.3 C
Nice
21 juillet 2024

C’est pas classique atteint la barre des 58 000 visiteurs

Derniers Articles

« Du vendredi 12 au dimanche 14 novembre 2010, pour la sixième année consécutive, C’est pas classique a confirmé, avec la progression du nombre de spectateurs (58.000 contre 55.000 en 2009), le succès d’un concept unique qui offre à tous la possibilité de découvrir et apprécier le répertoire classique avec des approches originales grâce à la gratuité totale de l’accès.


pasclassique-2.jpg  » Vu le succès remporté cette année, qui confirme l’adhésion massive du public pour ce concept original, lancé par Christian Estrosi et co-organisé avec la Ville de Nice, l’édition prochaine s’ouvrira à d’autres espaces et lieux culturels de la Ville, afin de permettre à davantage encore de public de bénéficier de C’est pas Classique ; de très nombreux spectacles ayant affiché complet cette année « , a déclaré Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes.

Après avoir fait salles combles pendant 3 jours, cette nouvelle édition, qui a fait la part belle à la programmation jeune public, réaffirme cet événement comme le temps fort incontournable de l’automne sur la Côte d’Azur.

Tout au long du week-end, on a pu voir l’engouement des familles, jeunes et mélomanes venus profiter des spectacles de cirque, concerts de rue, master-classes et autres ateliers. Les enfants, dès le premier âge, ont pu se familiariser avec les différents instruments, s’initier à la musique et assister à des spectacles spécialement conçus à leur intention, comme « Pentimento » de la Compagnie Cirque O Présent, « Cendrillon » l’adaptation de l’opéra de Jules Massenet, ou « Pierre et le loup » de Serge Prokofiev.

Les grandes soirées ont également soulevé l’enthousiasme du public azuréen, qui a fait une ovation aux 3 violonistes Didier Lockwood, Gilles Apap et Sarah Nemtanu, interprètes de « Le Violon dans tous ses états, ses répertoires et ses stars », ainsi qu’à l’Orchestre philharmonique de Nice qui a présenté « Hommage à John Williams » et « Ouvertures, polkas et valses célèbres ».

C’est pas classique, a permis aux 3 000 spectateurs qui n’ont pu accéder aux salles de concert, d’apprécier animations et spectacles offerts dans les espaces publics d’Acropolis ainsi que sur la place Garibaldi et l’avenue de la République.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages