29.1 C
Nice
5 juillet 2022
29.1 C
Nice
5 juillet 2022
spot_img

Derniers Articles

#balancetonbar : comment les collectifs et associations locales s’organisent pour mettre fin à ce fléau

3 min de lecture

Pour lutter contre les violences dans le monde de la nuit, le collectif Nous Toutes 06 a lancé, il y a quelques jours, la première étape de son opération “safe bar”.


Depuis leur création, les comptes niçois et cannois @balancetonbar ne cessent de pointer du doigt les problématiques liées à la soumission chimique et aux agressions sexuelles dans les bars et boîtes de nuit azuréens.

D’après une étude réalisée par l’association Consentis, en 2018 et sur l’ensemble de l’hexagone, 60% des femmes interrogées ont déclaré avoir déjà été victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle en milieu festif.

Depuis quelques semaines, un nouveau phénomène fait également parler de lui : les “piqûres sauvages” en boîte de nuit.

Sous forme de bouton rouge de quelques millimètres de diamètre, ces piqûres de seringue provoquent chez la majorité de ses victimes des vomissements, bouffées de chaleur et vertiges. Partout en France, ils et elles sont de plus en plus nombreux à témoigner et malgré les analyses de sang réalisées post injection, aucune trace de substance chimique n’est jamais détectée.

Et si l’on ne sait pas exactement ce que contient la seringue, l’un de ses dangers majeurs reste son potentiel risque de transmission du VIH. Afin de le prévenir, un traitement post exposition au VIH existe. Il s’adresse à toutes les personnes ayant encouru un risque de contamination, et notamment dans le cas d’un partage potentiel de seringue. Pour se le prodiguer, les victimes peuvent s’adresser aux services d’accueil et d’urgence des hôpitaux, ouverts 24H/24.

Face à toutes ces problématiques, Nous Toutes 06, le collectif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles du département, mène un nouveau projet au travers d’affiches, de formations et de labellisation.

Pour la première étape de ce projet, le collectif s’est lancé dans une campagne d’affichage à l’intérieur des bars et boîtes de nuit niçoises. Des bars comme Beer district ou encore l’Akathor ont déjà pris part à l’opération et accepté d’orner leurs murs de message de sensibilisation.
Pour Elise, membre du collectif Nous Toutes 06 et chargée de l’opération, les violences qui ont lieu dans le milieu de la nuit ne doivent plus être banalisées et normalisées : “L’alcool ne peut plus servir de justificatif aux violences, au contraire, aux yeux de la loi, c’est une circonstance aggravante en cas de viol ou agression sexuelle. Une main aux fesses c’est une agression sexuelle, c’est un délit, et il faut que les gens en prennent conscience.”
Ces affiches aux slogans univoques devraient continuer d’envahir les murs de vos boîtes et bars préférés, avec un seul mot d’ordre : prévenir les violences dans le monde de la nuit.

2022-05-09-16-17-16-926.jpg

2022-05-09-16-16-06-236.jpg

Prochainement, Nous Toutes 06 collaborera avec l’association Planning familial 06 et l’application mobile Help and react pour former le personnel des établissements. Après signature d’une charte, ces derniers pourront se voir attribuer le label “safe bar” et seront recensés comme lieux sensibilisés sur l’appli.
Les établissements ont leur rôle à jouer, ils peuvent faire quelque chose. Ensemble on peut réussir à faire en sorte que ces agresseurs n’existent plus, ou du moins, qu’ils ne fassent plus partie de ces lieux” a argué Elise.

Pour parvenir à leurs objectifs, le collectif appelle aux dons et au déploiement de bénévoles pour couvrir l’ensemble du département : “nous avons besoin de personnes volontaires et d’argent pour financer l’impression des affiches et mener à bien ce projet ».

à lire

Reportages