Récupération de Donnèe
29.1 C
Nice
24 juillet 2024

Les aventures d’Aline avec Nice Premium

Delphine Rossignol
Delphine Rossignol
Journaliste pour Nice Premium depuis mai 2023.

Derniers Articles

Après avoir présenté le partenariat exclusif entre Les Petits Frères des Pauvres et Nice Premium , il est à présent l’heure de découvrir ce qu’Aline a ressenti lors de sa journée au Parc Phoenix.

Au cours de cette journée, Aline était accompagnée d’Anaïs, bénévole des Petits Frères des Pauvres. Les journalistes Bilal et Delphine étaient également à ses côtés. Cette balade était l’occasion pour Aline de trouver une source d’inspiration en vue de l’écriture d’un article. Ainsi, à la manière d’un journal intime, Aline relate de sa plume le souvenir de cette douce journée d’automne.

« Anaïs m’a appelé pour me proposer de participer à un atelier de journalisme. Intéressée, j’ai été à une réunion au bureau de Nice Premium en vue de l’écriture d’un article. J’étais contente d’être ici avec Michèle*. J’ai été contente d’une discussion, au soleil, avec les bénévoles et les deux jeunes journalistes. Nous cherchions un thème d’article. Deux semaines plus tard, je partais à la découverte du Parc Phoenix que je ne connaissais pas. Avant l’entrée, j’observais ces bureaux de béton qui me faisait penser à des « cages de verre » . L’iconique paon du Parc Phoenix se promenait devant moi, en liberté, à ma plus grande joie. Anaïs et les jeunes journalistes m’ont rejoint et nous nous sommes dirigés vers le portillon de l’entrée. J’ai tout de suite ressenti le contraste entre cette étendue de vert et le gris des bâtiments. La journée était belle et le choix de l’heure très opportun. Nous avons d’abord regardé les loutres au travers d’un plexiglas. Celles-ci m’ont étonnée par leur soif d’amusements.« 

Un voyage hors du temps pour Aline

« Nous déambulions dans ce cadre bucolique, en passant de la faune à la flore. J’ai photographié les fleurs qui m’inspiraient et celles dont Delphine et Anaïs m’en donnaient le nom. Prendre en photos la flore de très près me passionne. Les photographies de ces fleurs me font penser aux tableaux que je ne saurais peindre. Nous avons croisé un second paon tandis que Bilal, le journaliste, dégustait son panini. En entrant dans la serre du Parc Phoenix, je me suis sentie voyager, je n’étais plus à Nice. La vue de tous ces arbres exotiques était une première pour moi. J’ai été énormément émue par les ouistitis, les loutres et les wallabies. J’étais intriguée et amusée de la petitesse des ouistitis. Je me suis dit qu’on pourrait rajouter des caméras discrètes pour mieux les observer… J’étais cependant perturbée de voir flamants roses et autruches dans des espaces si restreints.« 

Une délicieuse fin de journée

« Après la visite de la serre, nous sommes allés prendre un café au coeur du parc. J’ai trouvé très agréable cette petite pause. J’ai apprécié ce moment de partage sous le soleil d’octobre. Cette douce journée touchait ainsi à sa fin. Nous avons cherché la sortie. Mais, nous nous sommes trompés. Dans notre égarement, nous avons pris un chemin qui nous mena vers la ferme du parc. Là, il y avait différents animaux de la ferme, dont des chevaux miniatures, les Fallabellas ! (Merci Bilal !). Nos éclats de rire ont dérangé un cochon bien portant en pleine sieste. Enfin, nous trouvions la sortie. Puis, j’ai eu envie d’aller voir la mer.

Merci aux Petits Frères des Pauvres et à Nice Premium pour m’avoir fait découvrir ce parc. Anaïs m’a fait si plaisir.« 

*Michèle n’a finalement pas pu participer à l’atelier

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages