Récupération de Donnèe
22.5 C
Nice
6 juin 2024

Viva! lance une pétition contre l’augmentation du ticket de tramway à 1,70€

Le rassemblement citoyen niçois « Viva ! Démocratie, Écologie, Solidarité » dénonce une mesure anti-sociale et climaticide de la part de la Métropole. Ses représentants appellent à la gratuité des transports en commun sur tout le réseau.

« OUI à la gratuité ! NON à l’augmentation des tarifs », telle est la revendication du groupement citoyen. Le réseau de transport Lignes d’Azur avait annoncé en décembre dernier un plan global de réorganisation et d’augmentation des prix à partir du 1er juillet 2023 visant à réaliser 25 millions d’euros d’économie face à l’inflation. Les tarifs n’avaient pas bougé depuis 2013.

Le tarif du ticket unitaire de tramway et de bus augmentera de 1,50 € à 1,70 € (+13,33%). L’abonnement annuel subit également une hausse du même ordre passant de 326,50€ à 360€. La carte à 10€ permettant de réaliser 10 trajets n’existera plus, autre augmentation qui fait bondir le collectif : « Pour continuer à bénéficier du tarif à 1€, il faudra acheter une carte de 50 voyages à … 50€ »

« Une mesure antisociale et climaticide »

David Nakache, président de l’association Tous citoyens ! dénonce une mesure à la fois « antisociale et climaticide » allant à l’encontre de la trajectoire fixé par le Plan climat adopté par la Métropole niçoise. Avec ses collègues, il lance une pétition visant à interpeller les citoyens et usagers et exige l’annulation des hausses prévues.

Robert Injey, colistier de Viva! lors des dernières élections municipales et ancien élu communiste déclare que le maintien de la carte à 10 euros serait une mesure de « justice sociale ». Justice sociale va de pair avec justice climatique pour le collectif. David Nakache qualifie le plan de la métropole d' »aberration écologique » qui rendrait le tramway « dissuasif » alors qu’il représente à son sens le « levier principal pour faire abandonner la voiture sur des courts trajets ».

Gaël Nofri, président de la régie Lignes d’Azur défend des changements nécessaires dans le contexte inflationniste en invitant les usagers à adopter la plus avantageuse pour le porte-feuille des usagers, passer à l’abonnement annuel.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe