Récupération de Donnèe
15.7 C
Nice
1 décembre 2023

Les mentions Très bien du Brevet des collèges 2015 récompensées au nom du mérite

Derniers Articles

Après les bacheliers jeudi dernier, au tour des meilleurs ex-collégiens ce jeudi 16 juillet. Ils étaient plus d’un millier dans les jardins du Centre administratif départemental, à Nice. Une prime de 100 euros, telle est leur récompense pour la réussite avec brio de leurs examens.


« On a besoin de vous, vous êtes la plus belle espérance du département… et de la France ». Eric Ciotti a fait pleuvoir les superlatifs devant le parterre fourni qui l’écoutait. Le Président du département des Alpes-Maritimes se dit fier de se tenir « devant les meilleurs de ce Brevet des collèges 2015 ». Pour lui, la récompense attribuée aux futurs lycéens n’est que justice. Elle représente, dit-il, « le fruit de votre travail personnel sur toute l’année ». Ainsi, il salue leur « sérieux » qui justifie pleinement cette valeur du mérite.

Le député joint ensuite les parents au succès des jeunes. Présents massivement, leur longue et joyeuse acclamation interrompt Eric Ciotti quand celui-ci commence à les remercier du soutien apporté lors de l’année scolaire. « Ils vous ont inculqué le goût du travail » déclare-t-il, non sans provoquer quelques rires discrets chez certains adolescents.

Le top du cru 2015 à l’honneur

Parmi les 1468 collégiens à avoir obtenu la mention Très bien, les meilleures moyennes ont fait le déplacement. Morgane Storey, sourire gênée, a été applaudie par la foule pour son 20/20. Heure de gloire également pour les lauréats masculin et féminin les moins âgés. A peine 12 ans et nullement impressionnés par l’examen final du collège. 16,3/20 pour Eliot Sarrut, 17,97/20 pour Aniela Frigara, ni plus, ni moins. « Un grand bravo à eux » les congratule l’élu.

En attendant d'éventuelles sueurs froides lors de la rentrée au lycée, les parents avaient constamment les mains prises. Avec d'abord la raquette éventail distribuée pour tenter de s'offrir un peu d'air sous la chaleur écrasante et, surtout, avec l'appareil photo pour figer leur progéniture et leur diplôme à la postérité familiale. 

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages