Récupération de Donnèe
23.5 C
Nice
1 juillet 2024

Législatives 2024 : quels candidats dans les Alpes-Maritimes ?

Depuis dimanche, 18 heures, les dépôts officiels de candidatures en préfecture sont clôturés. On fait le point sur les candidats aux législatives dans les différentes circonscriptions des Alpes-Maritimes.

Le premier tour des législatives approche à grand pas. Rendez-vous les 30 juin et 7 juillet prochains dans les urnes. En attendant, voici ce que l’on sait des candidatures aux législatives du département.

Pour la 1ère circonscription : Virgile Vanier candidat face à Ciotti

Concernant la 1re circonscription des Alpes-Maritimes… Éric Ciotti, renié par les cadres de son parti, est candidat à sa réélection sous l’étiquette LR-RN (union des droites). Face à lui : Virgile Vanier, candidat LR.

C’est un directeur commercial de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et ancien président de l’association des sommeliers de Côte d’Azur. Il se décrit lui-même sur son réseau social Linkedin comme « autodidacte, ambitieux, ingénieux, organisé, polyvalent et persuasif« . Pour un membre anonyme de l’AFP, Virgile Vanier est « un sympathisant de droite qui est venu voir LR cette semaine pour être candidat« . Pour l’instant, le candidat dans la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes n’a toujours pas pris la parole publiquement.

Les autres candidats sont Graig Monetti qui se présente sous Ensemble/Horizons, Olivier Salerno (LFI), candidat sous le Nouveau Front populaire et Alain Langouet pour la Lutte ouvrière.

Les autres candidatures des circonscriptions

2ème circonscription : Lionel Tivoli, candidat sortant RN, David Varonne pour Ensemble/Horizons, Leïla Tonnerre (LFI) sous Nouveau Front populaire. Mais aussi Simon Daragon candidat LR, et Florent Imbert candidat de la Lutte ouvrière batailleront pour cette circonscription.

Dans la 3ème circonscription s’inscrivent les candidatures de Philippe Pradal, candidat sortant Ensemble/Horizons, de Laure Quignard (PS) sous le Nouveau Front populaire, de Bernard Chaix avec LR/union des droites et de Estelle Jaquet pour la Lutte ouvrière.

Pour la 4ème circonscription, Alexandra Masson, députée sortant RN se présente. Anne-Pascale Guedon avec Ensemble/Renaissance, Virginie Parent (PC) avec le Nouveau Front populaire, ainsi que Joseph Markiel pour la Lutte ouvrière.

5ème circonscription des Alpes-Maritimes : Christelle d’Intorni candidate pour LR/Union des droites. Gaël Nofri se présente avec Ensemble/Horizons, Fabrice Decoupigny (EELV) sous l’étiquette du Nouveau Front populaire et Agnès Benkemoun pour la Lutte ouvrière se font face pour obtenir un siège de député dans cette circonscription.

Concernant la 6ème circonscription, sont reconnus candidats Bryan Masson, député sortant RN, Nicole Mazzella (LFI) sous le Nouveau Front populaire. Mais aussi Laurence Trastourt-Isnart (LR) et Daniele Bartoli pour représentant de la Lutte ouvrière.

Dans la 7ème circonscription sont Eric Pauget (LR), est candidat à sa réélection, et du côté du RN : Thierry Ferrand. Aline Abravanel est avec Ensemble/Renaissance, Arthur Meyer-Abbatucci (LFI) avec le Nouveau Front populaire et Christian Petard de la Lutte ouvrière.

Dans la 8ème circonscription : Alexandra Martin, candidate sortant LR, Dorette Landerer du RN, Mike Castro Demaria (Ensemble/Renaissance), Lucia Soudant (LFI) sous l’étiquette du Nouveau Front populaire et Marie-José Pereira de la Lutte ouvrière.

9ème circonscription : Michèle Tabarot, candidate sortant LR, Franck Galbert du RN, José Garcia-Abia (PS) avec le Nouveau Front populaire, et Liliane Pécout (Lutte ouvrière).

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe