Législatives 2024 : Éric Ciotti appelé à démissionner après avoir voulu un accord RN et LR

Deux jours après la décision du président Macron de dissoudre l'assemblée nationale, les forces de droite et de gauches réfléchissent chacune à des alliances politiques. D'abord, la gauche se rassemble derrière un "front populaire". En même temps, un rassemblent RN et LR est envisagé.

0
166
Photo Facebook Eric Ciotti
Photo Facebook Eric Ciotti

Deux jours après la décision du président Macron de dissoudre l’assemblée nationale, les forces à droite et à gauche réfléchissent chacune à des alliances politiques. D’abord, la gauche se rassemble derrière un « front populaire ». En même temps, un rassemblent RN et LR est envisagé. L’union que semble vouloir bâtir Éric Ciotti ne plaît pas aux cadres LR.

Le patron des Républicains, Éric Ciotti s’est exprimé au sujet d’une possible alliance entre LR et le RN. Il a déclaré dans le 13h de TF1 : « Il y a un bloc des droites, un bloc national, nous avons besoin d’une alliance, en restant nous-mêmes« . Il estime que LR est « trop faible » pour mener seul ces législatives. Ainsi, il souhaite mettre un terme à « l’impuissance » et appelle « tous les députés LR sortants qui souhaitent ne pas avoir d’adversaire du RN » à se ranger du côté de l’alliance avec le parti de Jordan Bardella.

Le RN est prêt à ne pas présenter de candidats face à des LR « pour faire rassemblement », avait expliqué Marine Le Pen. C’est dans ce contexte propice à une alliance, qu’Éric Ciotti explique avoir discuté avec la députée et Jordan Bardella d’une union LR et RN. Pour le président des Républicains, ce projet répond à la « menace » que constituent les Insoumis. Marine Le Pen a salué « le choix courageux » d’Éric Ciotti et son « sens des responsabilités« . Pourtant, cette alliance fait parler au sein du groupe Les Républicains.

Des divisions chez Les Républicains

Éric Ciotti, qui propose une alliance avec le RN, n’a le soutien d’aucun des cadres de LR.

Valérie Pécresse (LR), présidente de la région Île-de-France est ferme. Voilà ce qu’elle écrit sur X : « Je n’accepterai jamais aucune compromission avec les extrêmes« . Elle dénonce aussi dans un autre tweet le déshonneur du président des Républicains : « vendre son âme pour un plat de lentilles et draper cela dans l’intérêt du pays« .

Gérard Larcher réclame le départ d’Éric Ciotti à la présidence du LR

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR), s’insurge de ce choix qu’il estime « contraire à l’intérêt de la France et à notre histoire« . Ainsi, sur le réseau social X, il demande à Éric Ciotti de rendre ses fonctions de président des Républicains.

Pour l’instant, même s’il fait cavalier seul, Éric Ciotti n’envisage pas de démissionner de son poste de président des Républicains.

Christian Estrosi dénonce une trahison d’Éric Ciotti à son parti

Sur son compte Instragram, le maire de la ville de Nice s’inquiète de cette alliance RN et LR. Il le rappelle « L’ADN de la droite et du gaullisme s’est fait dans une opposition claire et résolue au parti de la famille Le Pen« .

Il est d’autant plus sur ses gonds, puisque cette union a été enclenchée par un député de sa ville (1ère circonscription). Selon Christian Estrosi, l' »opportunisme d’un député paniqué » viendrait « entacher » l’image de Nice. Finalement, il salue la « dignité » des Républicains qui se placent en opposition contre cet alignement.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire