Récupération de Donnèe
24.4 C
Nice
5 juillet 2024

Législatives 2024 : pourquoi Graig Monetti ne se désiste pas ?

Aux législatives 2024, Graig Monetti est arrivé 3ème lors du 1er dans la 1ère circonscription à Nice. Il maintient sa candidature pour le deuxième tour face à Ciotti (LR/RN) et Olivier Salerno (LFI/NFP).

Dans cette première circonscription des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, le patron des Républicains, qui s’est allié à l’extrême droite, est arrivé loin devant (41,04 %) le candidat de gauche Olivier Salerno (NFP/LFI) qui a récolté 26,62 %, et l’adjoint au maire de Nice Graig Monetti (Horizons) avec 22,79 % au premier tour.

Face aux résultats des candidats Rassemblement National / LR dans les trois circonscriptions de Nice, Benoît Kandel, Responsable de la section niçoise du RN, s’est réjouit dans un communiqué de presse : « L’accord signé entre Jordan Bardella pour le Rassemblement National et Eric Ciotti pour Les Républicains fonctionne et, d’ores et déjà, porte du fruit« .

Déterminé à devenir député, pour Graig Monetti « battre Éric Ciotti est à portée de main« . Pourtant, il lui faudra faire mieux qu’en 2022, où il avait échoué face à Ciotti avec 43,67% contre 56,33%.

D’autant plus qu’au premier tour des législatives 2024, il est arrivé troisième de la triangulaire.

Mais ce pari semble perdu d’avance selon Robert Injey, ex-patron du Parti communiste français dans le 06. Il dénonce dans une lettre ouverte « en faisant cela, Graig Monetti réalise le rêve d’Eric Ciotti qui souhaite une triangulaire pour l’emporter« . 

LR appelle à voter pour Greig Monetti

L’adjoint au maire de Nice est formel. Il estime être « le seul capable de rassembler pour éviter le pire« .

Son argument principal : il s’est engagé auprès de tous ceux qui ont voté pour lui au premier tour, ils étaient 11 588 électeurs. Mais il a aussi reçu du soutient du candidat LR Virgile Vanier Guerin, qui a donné une consigne : « Votez Graig Monetti », tout comme l’écologiste indépendante, Lalla Chama Ben Moulay, arrivée cinquième, avec ses 2,81%.

« Monsieur Salerno, s’il a vraiment envie que monsieur Ciotti perde cette élection, je lui re demande : retirez-vous« , a-t-il avancé sur BFM Nice Côte d’Azur lundi 1er juillet.

Alors que Renaissance appelle au désistement de ses candidats arrivés troisièmes pour contrer le RN, Graig Monetti assume son choix de se maintenir au deuxième tour des législatives 2024.

Christian Estrosi est de son côté, il s’est exprimé sur Sud Radio ce mercredi 3 juillet « comme Édouard Phlippe, c’est ni l’un ni l’autre. Ni RN, ni LFI ».

Selon lui, sa candidature est une « nécessité« , puisqu’il représente tout ceux qui auraient le sentiment de se retrouver face à un choix impossible. « Je ne laisserai pas choisir les Niçoises et les Niçois entre le Rassemblement National et La France Insoumise« , fustige-t-il.

Pour remporter cette élection, en plus de ses électeurs, il compte sur les voix : « Des Républicains, certains Écologistes, une partie de la gauche et les déçus de Monsieur Ciotti ».

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe