Récupération de Donnèe
11.6 C
Nice
21 avril 2024

Le nombre d’internes pour la faculté de médecine de Nice va augmenter

Derniers Articles

Christian Estrosi, maire de Nice a rencontré le ministre de la Santé et de la Prévention, Frédéric Valletoux lors d’une entrevue la semaine dernière. Le maire de Nice a obtenu une augmentation du nombre de postes d’internes pour la faculté de médecine. 

La Santé occupe une place centrale dans les préoccupations des Français, étant régulièrement évoquée parmi les priorités nationales et même élevée au rang de priorité première ces dernières années. Elle nécessite une attention de chaque instant. 

Christian Estrosi s’est rendu la semaine dernière sur la capitale afin de rencontrer le ministre de la Santé et de la Prévention« Depuis des années, j’alerte les différents ministres de la santé sur la nécessité de revoir à la hausse le nombre de postes d’internes attribués à la faculté de médecine, afin d’assurer une offre de soins de qualité sur le territoire des Alpes-Maritimes » explique Christian EstrosiEn effet, Nice, en tant que cinquième ville de France et classée 26e en termes d’accueil des internes, nécessitait une réponse significative concernant la formation des médecins internes. 

Projet santé dans la Métropole de Nice 

Lors d’un entretien, Christian Estrosi, maire de Nice, président de la Métropole Nice Côte d’Azur, président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a souhaité attirer l’attention du ministre de la Santé et de la Prévention sur les grandes ambitions. 

Le projet Pasteur 2 phase deux arrivera au terme de 16 ans de chantier au second semestre 2025. Cet outil performant permettra d’accueillir les Niçoises et les Niçois ainsi que les visiteurs dans de meilleures conditions. 

Le maire de Nice a exposé au ministre un ambitieux projet de regroupement des établissements de santé dans la Plaine du Var, nommé la cité des santés. Ce projet prévoit de regrouper les activités des sites de l’Archet 1 & 2 et de Cimiez, ainsi que d’étudier le transfert potentiel des services de cancérologie et de pédiatrie. Actuellement en phase d’assistance à maîtrise d’ouvrage par l’Agence Régionale de Santé, il vise à améliorer les conditions d’accueil des patients dans un centre des santés performant et accessible. 

De même, le maire de Nice a également sensibilisé le ministre sur l’urgence de rehausser le nombre d’internes formés à Nice. Actuellement, bien que Nice se place en cinquième ville de France, elle est la 26ème ville en nombre d’internes formés. Ainsi, dès 2025, aura l’opportunité, grâce à notre faculté de médecine de Nice, de compter 50 internes de plus dans ses effectifs, pour atteindre la cible de 282 postes nécessaires pour 2027. 

Enfin, le projet d’Institut Hospitalo-Universitaire RespirERA a été abordé ainsi que la création d’un département de pharmacie. Sa création renforcera la dynamique de recherche et innovation en santé et permettra d’offrir aux jeunes une formation professionnelle.  

Christian Estrosi a exprimé sa satisfaction quant à la réception positive de nos projets par le ministère. « En tant que maire, je ne lâcherai rien quand il s’agira d’offrir des conditions de travail dignes et des prises en charge de qualité pour les habitants de Nice et de la région », souligne-t-il.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages