Récupération de Donnèe
19.9 C
Nice
25 juin 2024

Le Crazy Horse en casting à Nice

Derniers Articles

Le Crazy Horse organisait mardi 24 janvier un casting au Cours Alzetta, académie de danse à Nice, pour recruter des danseuses pour sa revue itinérante. 24 candidates se sont donc présentées devant les yeux experts de Sofia Balma, la chorégraphe du Crazy Horse.

4 heureuses candidates
4 heureuses candidates

« L’idéal, c’est d’avoir une base classique, car on est capable de tout faire » concède Sofia Balma aux candidates. « Il est évident qu’il faut être une danseuse. Mais l’expression corporelle, la silhouette et la manière de la mouvoir sont des critères de sélections importants. Sur l’aspect physique je regarde la cambrure, le visage et aussi si la poitrine est belle et naturelle » confie la chorégraphe. Il faut savoir qu’au Crazy Horse toutes les poitrines sont naturelles.

Féerie, érotisme et esthétique caractérisent le célèbre cabaret parisien, désormais implanté également à Las Végas et Singapour où deux Niçoises dansent actuellement. Chacune leur tour, les 24 candidates, sur le même air jazzy, tentent de convaincre le jury à une tête en l’occurrence celle de la chorégraphe. Pas vraiment féeriques, plus sensuelles qu’érotiques mais toutes esthétiques, sous les flashes et les caméras, elles ont fait l’unanimité auprès des privilégiés journalistes couvrant l’événement. Regards envoûtants, sournois déhanchés alliés à une grâce alléchante, difficile de leur déceler des défauts. Pourtant ils existaient : « Musclez-vous et revenez me voir », « perdez du poids, au moins deux ou trois kilos : finis les gâteaux et régime obligatoire avec salade et légumes vapeurs », « trop petite ». Sofia Balma prodigue le conseil à la fois le plus averti mais aussi le plus cruel à cette charmante italienne prénommée Véronica : « Je ne te prends que si tu te fais refaire le nez. Réfléchis-y et reviens me voir ». En effet, son nez, loin d’être une péninsule, ni même un cap, possédait une mignonne petite bosse à son sommet.

un nez à refaire
un nez à refaire

« Avec les éclairages, les regards se seraient focalisés sur son nez. C’est un petit défaut qui peut être gommé. Le nez est la seule partie du corps que les filles du Crazy Horse peuvent retoucher », précise Sofia.

Autres critères : mesurer entre 1m66 et 1,73 m et être majeures. Une taille normale avec des formes, très loin des stéréotypes filiformes des mannequins. Un critère de taille qui permet de se démarquer du concurrent direct « Le Lido » qui n’accepte que des filles d’1,73 m minimums.
Trois candidates issues de l’Ecole Supérieur de Danse de Nice de Serge Alzetta où le casting se déroulait ont été sélectionnées. Les trois « locales » finiront leur formation à Nice avant de rejoindre le Crazy Horse. Onze autres présélectionnées se rendront très prochainement à Paris. Elles y découvriront la mythique scène du Crazy Horse. « On veut vous voir nues et vous répèterez des numéros », spécifie la chorégraphe.

féerie, esthétique et érotisme
féerie, esthétique et érotisme

C’est une sorte de mini formation afin d’établir la sélection définitive. En 2006, entre 10 et 15 filles seront recrutées pour intégrer la revue itinérante. Deux autres castings vont se dérouler à Londres et Lisbonne. Une certitude : des Niçoises danseuses au Crazy Horse est une tradition qui va se perpétuer.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages