Récupération de Donnèe
17.8 C
Nice
21 mai 2024

La CCI dénonce une reprise de l’activité économique boitillante après les intempéries

Derniers Articles

L’aide aux entreprises après les intempéries du 3 octobre a été au centre des travaux et du débat de l’Assemblée Générale de la CCI qui s’est tenue au siège de la chambre consulaire.


Un constat unanime: après les premiers pas de la reprise, la situation reste difficile sur le terrain et les cicatrices sont encore vives. Les calculs font état de près de 1 800 entreprises commerciales, industrielles et artisanales impactées dont la moitié fortement touchée.

Mais ces chiffres correspondent-ils au réel? ?

Parce qu’entre la nécessité de nettoyage des locaux et la destruction des outils de production, c’est tout un autre problème qui se pose. Il s’agit donc de compléter et d’affiner l’inventaire pour mieux comprendre qui a besoin de quoi et pour quoi faire.

La Préfecture gère une « table de consultation permanente » avec tous les acteurs publics et associatifs pour cerner le problème.

Mais réparation des dégâts, suspension partielle ou totale, temporaire ou de longue durée de l’activité, problèmes financiers, manque à gagner ne rentrent pas dans la même catégorie de réponses et les interlocuteurs ne sont pas non plus les mêmes.

Alors, c’est très bien qu’un cahier des doléances soit écrit mais, ensuite, il faut aller au delà. Et, dans la mesure du possible , éviter que certains ne profitent du malheur des autres !

Donc, il vaudrait mieux laisser de côté la rhétorique et les jérémiades de circonstance et s’attacher à faire repartir au plus vite la machine économique. Après, si l’État concédera un moratoire fiscal et social, ce sera tant mieux pour les bénéficiaires.

Le proverbe ne dit-il pas « un mal pour un bien  » ?

De son côté, le Département des Alpes-Maritimes a adopté à l’unanimité une motion
pour demander à l’État d’agir concrètement et rapidement au nom de la solidarité nationale

Le Conseil départemental a voté dès le 8 octobre un plan d’aide de 10 M€. La Commission permanente a voté 1 680 000 € qui seront versés aux communes dès cette semaine.

Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes : « Je me réjouis de l’adoption à l’unanimité de cette motion, preuve de la solidarité territoriale forte dans les Alpes-Maritimes, et j’attends que la solidarité nationale s’exprime, enfin, à son tour. Aujourd’hui, le temps n’est plus aux déclarations, l’Etat doit rapidement agir. »

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages