Récupération de Donnèe
22.5 C
Nice
6 juin 2024

Inauguration de l’accueil de jour de la « Maïoun de Cathy »

Ce Vendredi 17 mai, la Ville de Nice a inauguré « La Maïoun de Cathy », un nouvel accueil de jour pour la communauté LGBTQIA+ situé au 14 boulevard Risso. 

En cette Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, vendredi 17 mai, la Ville de Nice a inauguré « La Maïoun de Cathy », un nouvel accueil de jour pour la communauté LGBTQIA+, situé au 14 boulevard Risso. Cette initiative, soutenue par Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, et Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, marque ainsi, une étape importante dans le soutien aux personnes LGBTQIA+. 

Lors de l’inauguration, Christian Estrosi a réaffirmé l’engagement de la Ville de Nice dans la lutte contre l’homophobie. Il a souligné que, « bien que l’homophobie soit une réalité, elle est moins présente à Nice grâce au rôle crucial joué par des centres comme celui-ci, ce qui se reflète dans des statistiques plus basses que dans d’autres régions ». Il a déclaré : « Nice est l’une des plus belles villes de France, gaie et friendly. Ce fléau doit être combattu pour que chacun reçoive le même respect et la même considération, sans différence. »

La « Maïoun de Cathy » est gérée par le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur. Elle offre un cadre serein où les bénéficiaires peuvent échanger sur des thématiques personnelles et bénéficier d’un soutien adapté. Le nom du projet rend hommage à Cathy Richeux, une figure niçoise respectée pour son engagement bénévole auprès des communautés LGBT, décédée il y a un an.

Un refuge et un espace de dialogue

Ce nouvel accueil de jour a pour vocation d’accueillir les jeunes, offrant des pièces de travail et des ateliers qui leur sont dédiés. En effet, il s’agit d’un lieu où les jeunes peuvent se retrouver, dialoguer et surmonter les difficultés qu’ils rencontrent. Parmi les services proposés, un accompagnement spécifique est prévu pour les personnes ayant subi des agressions, soulignant ainsi la volonté de lutter contre l’homophobie.

L’histoire poignante d’Arturo, agressé le 21 décembre 2022, résonne particulièrement fort. Son témoignage témoigne de l’importance de porter plainte lorsqu’on est victime d’une agression homophobe et de savoir que les agresseurs seront jugés. Le message est clair : il y a un accompagnement disponible pour les victimes, et il est crucial de se manifester.

Un combat contre l’isolement

La « Maïoun de Cathy » se présente également comme un lieu de lutte contre l’isolement. En offrant un espace où les individus peuvent se rencontrer et tisser des liens, elle permet donc à chacun de retrouver le sourire. Ainsi, ce centre est une réponse aux besoins de la communauté, fournissant à la fois un accueil de jour et de nuit avec des possibilités de logement.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe