Récupération de Donnèe
12.4 C
Nice
22 février 2024

Eté sur la Côte : le Fantasme de la tranquillité

Derniers Articles

Des cris d’enfants. Les cris des parents qui crient sur les enfants qui crient et parfois même les grands-parents qui crient sur les parents qui crient sur les enfants qui crient ! L’histoire est compliquée mais qui ne l’a jamais vécue ? Allongée paisiblement sur une belle serviette toute bleue avec des cocotiers et un soleil couchant sur une belle plage tropicale, on oublie et on s’oublie. Le bureau, les collègues, la machine à café ne deviennent que de vagues souvenirs, un flot d’histoires de travail devenues anecdotiques. Le temps est suspendu. Et c’est au moment où on est le plus détendu que des petites têtes blondes toutes frêles, inoffensives rompent ces instants bucoliques par des pleurs, des exclamations, bref rien d’anormal, seulement des enfants qui vivent. Les blâmer relèverait de l’asociabilité. On regrette juste de ne pas être sur une île déserte.

Une belle plage libre en plein juillet c'est possible!
Une belle plage libre en plein juillet c’est possible!

Être azuréen c’est habiter dans une région magnifique, jalousée et qui attire les curieux et les jaloux plus communément appelés « Touristes ». Il faut vivre avec.

Il existe des parades. Tout d’abord la plus lâche : partir très loin dans un endroit très calme. La montagne et les petits villages alpins sont recherchés. Un petit chalet en altitude ou un appart avec vue sur les sommets, randonnées sur randonnées représentent les ingrédients idéaux pour des vacanciers azuréens. La montagne est de plus en plus prisée mais cela reste tout de même un lieu où la quiétude règne et l’avantage à Nice c’est qu’il suffit de rouler durant une heure pour accéder au calme alpestre.

D’autres azuréens, les moins aisés, n’ont pas la possibilité de pouvoir partir soit parce qu’ils n’en ont pas les moyens soit parce qu’ils ne peuvent pas prendre de congés. Ils aspirent comme tout le monde et peut-être même plus au repos et à la tranquillité. Il est ainsi impératif d’éviter les « coins à touristes » comme la plage sur la Promenade des Anglais ou sur la Croisette à Cannes, le Cours Saleya après 17h ou même les rues du Vieux-Nice.

La Colline du Château : beauté et calme
La Colline du Château : beauté et calme

Bien souvent, tout bon azuréen qui se respecte, possède ses emplacements personnels où il peut s’isoler. Tout près du centre de Nice, on peut trouver son havre de paix sur la colline du château. Quant aux plages, il existe de petites criques méconnues des touristes autour de Saint-Jean Cap Ferrat avec des parkings à proximité peu onéreux. Mais il ne faut pas trop le répéter. La mer n’est pas l’unique source de bien être. Les rivières s’en approchent. Ecouter le coulis de l’eau détend tout autant que les petites déferlantes méditerranéennes.

L’été peut être également l’occasion de découvrir ou redécouvrir des villages de l’arrière pays comme La Bollène Vésubie, Peille, Sospel…

Les Alpes-Maritimes sont riches de sites agréables où chacun peut trouver son bonheur, un bonheur simple sans entendre des cris d’enfants et de l’effervescence touristique.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages