Récupération de Donnèe
10.1 C
Nice
28 février 2024

Eric Ciotti demande le déclenchement de l’état d’urgence

Derniers Articles

Face à la nuit de violence qui a frappé le pays, Eric Ciotti a demandé officiellement le déclenchement de l’état d’urgence. Au même moment, une cellule de crise a été présidée par le président de la République.

Depuis hier, de très nombreux actes de violences ont été recensés dans l’hexagone. Une révolte en lien avec le fait divers ayant entraîné la mort de Nahel tué par balle par un policier à la suite d’un refus d’obtempérer. Ce jeudi, à la vue des débordements qui touchent le pays depuis bientôt 48h, le président des Républicains, Éric Ciotti, a appelé le chef de l’État au déclenchement de « l’état d’urgence ».

 Dans un communiqué, le député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes a dénoncé des images d’émeutes insupportables. « Mairies et commissariats attaqués, destruction du mobilier urbain, vol de matériel aux forces de l’ordre, tramway incendié… C’est le bilan d’une nuit d’émeutes et de saccages qui coûteront des millions d’euros, s’indigne Eric Ciotti. En aucun cas, la République ne peut se soumettre. Je demande le déclenchement sans délai de l’état d’urgence partout où des incidents ont éclaté. » 

Une première depuis 2005

Hier soir, les commissariats du quartier des Moulins et de l’Ariane ont été visés par des tirs de mortiers. Deux individus ont été interpellés. Partout en France ces violences ne sont pas sans rappeler les émeutes liées à la mort de Zyed et Bouna en 2005. Jacques Chirac alors président de la République avait fini par déclarer l’état d’urgence 12 jours après le fait divers. Celui-ci avait été instauré durant près de deux mois. 

Pour rappel l’état d’urgence a été instauré a deux reprises en France depuis son entrée en vigueur en 1995. La dernière fois c’était lors des attentats de novembre 2015.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages