Récupération de Donnèe
28.3 C
Nice
21 juillet 2024

Conseil métropolitain : les délibérations budgétaires 

Derniers Articles

Ce mercredi 10 juillet a eu lieu le Conseil métropolitain. Plusieurs délégués se sont réunis au Centre Universitaire Méditerranéen pour débattre et voter des délibérations. Un rôle crucial dans la gestion et le développement de la région métropolitaine. 

Les premières questions abordées sont celles du budget et de la finance. Un aspect fondamental du fonctionnement et de la gestion de la Métropole Nice Côte d’Azur. Celle-ci concerne la répartition et l’utilisation des ressources pour financer les diverses politiques publiques et les projets de développement. Une gestion budgétaire efficace est essentielle pour assurer le bon fonctionnement des services publics. Mais également la réalisation des projets, et le maintien de la qualité de vie des habitants. C’est ce qui a été abordé et débattu ce mercredi 10 juillet.

Une gestion rigoureuse malgré une conjoncture difficile

Philippe Pradal, président de la commission, a présenté les résultats financiers de la Métropole Nice Côte d’Azur pour l’année 2023. Il a mis en en lumière une gestion rigoureuse malgré un contexte économique difficile. Lors de son intervention, Pradal a souligné les défis particuliers de l’année 2023, notamment un taux d’inflation élevé de 4,9%. 

Cependant, il a insisté sur une gestion budgétaire a été exemplaire grâce aux efforts considérables déployés pour maintenir les politiques majeures. Il a déclaré : « Toutes les politiques majeures de la Métropole, telles que la transition écologique, l’innovation, l’économie et les investissements dans nos communes, ont été préservées malgré les mauvaises nouvelles. » Cette maîtrise a permis de limiter l’augmentation des dépenses de fonctionnement à 2,9%, générant ainsi des économies significatives malgré un contexte inflationniste.

Les résultats financiers montrent que les dépenses d’équipement ont atteint 177 millions d’euros sur le budget principal. Et 260 millions d’euros en incluant les budgets annexes. Philippe Pradal a souligné l’amélioration de la capacité de désendettement de la Métropole passant de 18 à 13,8 années. Cette amélioration reflète une gestion financière saine et un engagement à long terme en faveur de la stabilité et de la durabilité financière de la Métropole.

Réactions et délibérations

Après cette présentation, plusieurs personnalités, notamment des membres du groupe écologiste, ont pris la parole pour exprimer leurs préoccupations concernant l’endettement et son impact sur l’autonomie et le bien-être des citoyens : « Gardons la priorité sur nos citoyens, les logements, les transports et assurons un avenir durable et solidaire. » 

En réponse, Philippe Pradal et Richard Chemla ont réaffirmé leur engagement à maintenir ces priorités. Tout en gérant prudemment les finances de la Métropole. 

Les délibérations ont ensuite été soumises au vote, avec des questions sur l’opposition et l’abstention pour chaque point. Ces délibérations concernaient divers budgets annexes. Tels que le budget annexe des transports, celui de Nice Méridia, l’exploitation des Ports d’Azur ou encore le budget annexe de la Régie Tempêtes Alex-Aline. Le conseil a poursuivi avec l’affectation des résultats de l’exercice 2023, toujours en vérifiant les oppositions et les abstentions. 

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages