Récupération de Donnèe
19.8 C
Nice
1 juin 2023

« Boulevard connecté » : Une révolution technologique urbaine à Nice

Expérimentation du premier boulevard intelligent à Nice. Un service inédit qu’aucune ville au monde n’a encore testé. Ce « boulevard connecté » a pu être réalisé grâce au partenariat public/privé passé entre la ville et la société Cisco.


bd-connect.jpg Concrètement en quoi consiste ce projet technologique urbain ? Plusieurs capteurs sont placés dans la ville avec pour objectif de collecter, traiter et distribuer des données relatives à quatre services publics. La mobilité, l’éclairage public, la propreté et l’environnement sont les premiers secteurs testés. Pour la mobilité, le système va permettre aux usagers de la route de trouver plus facilement des places de stationnement libre dans la ville. Via une application Smartphone ou tablette, l’utilisateur a accès au nombre de places disponibles et peut également payer à distance au parcmètre.

Mais, l’application a vocation à informer aussi les services de la ville. A l’aide de caméra intelligente, les agents municipaux pourront suivre l’occupation des zones de livraison et les adapter aux plages horaires pour désengorger le trafic. Christian Estrosi le maire de Nice parle de « systèmes reliés à des serveurs puis aux hommes ». L’éclairage public est également concerné. Les capteurs permettent de déterminer la présence d’usagers, de trafic à proximité des lampadaires. Les téléphones portables des piétons sont détectés par les ingénieurs pour estimer la quantité de personnes. La luminosité des candélabres pourra être ainsi réglée en fonction de ces données. Une manière de faire des économies en termes d’énergie et de coûts.

La propreté urbaine est aussi au cœur du projet. La gestion des déchets devraient être ainsi optimisé. Les capteurs fourniront en temps réel le niveau de remplissage des conteneurs à déchets. A un certain niveau, les employés municipaux interviendront immédiatement pour vider les conteneurs. Une manière d’optimiser les tournées de collectes et de faire des économies. La gestion de l’environnement est évidemment prise en compte dans l’application. La qualité de l’air, le niveau de bruit, d’humidité, de la température seront transmises en direct aux spécialistes concernés qui agiront directement.

La manière de traiter ce genre de problème reste cependant encore floue. Christian Estrosi se montre enthousiaste au moment du lancement de cette innovation : « nous tablons sur 25000 créations d’emplois en 8 ans. A ce jour 2800 emplois sont comptabilisés. Avec ce projet j’ai voulu amener chez moi ce que j’avais pu voir de plus innovant ailleurs. De plus cela ne coûtera aucun centime aux collectivités puisque c’est un partenariat public/privé. » Pour l’instant le projet est en expérimentation pendant un an dans le boulevard Victor Hugo. 200 capteurs y ont été placés, tous reliés en Wifi, via l’application Nice city Pass ou une borne tactile multimédia et multifonctions.

- Sponsorisé -Récupération de Donnèe