Récupération de Donnèe
10.9 C
Nice
27 février 2024

Bien-être animal : Nice est-elle bien classée selon L214 ?

Eloïse Esmingeaud
Eloïse Esmingeaud
Journaliste pour Nice Premium depuis mars 2023

Derniers Articles

La ville de Nice est 7e du classement publié, ce 6 décembre, par l’association militante de défense des animaux L214.

À l’occasion de la Journée internationale des droits des animaux du 10 décembre, L214 a dévoilé son classement annuel. Nice apparaît à la 7e position, sur un total de 127 communes, devant Lille (PS) et derrière Bordeaux (EELV).

Dans ce top 10 des villes de plus de 50 000 habitants, dominée par Grenoble (EELV), Montpellier (PS) et Strasbourg (EELV), la capitale azuréenne apparaît comme la seule commune Horizons, parti de la majorité présidentielle.

Ce classement évolue depuis 2020 et vise à encourager un maximum de villes à atteindre les objectifs « Une ville pour les animaux » d’ici la fin du mandat en 2026. Nice a nettement progressé cette année, en 2022, elle occupait la 18e place.

« La ville sert-elle du foie gras lors des réceptions officielles ?« 

Les villes sont notées selon un socle de 20 mesures contribuant à améliorer la condition animale. Un score est attribué à chacune d’entres elle selon leurs réponses à des questions comme « La ville sert-elle du foie gras lors des réceptions officielles ? », « Les enfants qui le souhaitent peuvent-ils manger végétarien tous les jours à la cantine ? » ou encore « Les pigeons sont-ils tués ? ». Nice affiche un score de 44% tandis que Grenoble, largement en tête du classement est à 75% de critères remplis.

« C’est une véritable fierté pour la Ville de Nice d’avoir progressé aussi rapidement dans le classement de l’association L214, basé sur des critères comme la prise en compte du bien-être animal dans les commandes publiques de la restauration scolaire et les actions envers les chats errants« , se réjouit Christian Estrosi.

Le maire de Nice avait viré son adjoint délégué à la protection animale, Henry-Jean Servat, en juin dernier, notamment en raison de propos critiques tenus envers sa politique culturelle. Richard Chemla, actuellement en charge de cette délégation, se veut rassurant : « L214 affirme que nous sommes en bonne voie pour atteindre 100% des objectifs fixés d’ici 2026. J’y veillerai. »

La ville de Nice peut se vanter d’avoir créé deux plages pour chiens sur la Promenade des Anglais, permis l’accessibilité des transports aux animaux, avoir créé une carte officielle pour les « nourrisseurs » de chats errants ou encore avoir fait des campagnes « Les croquettes du soleil » en faveur des chiens des SDS, un véritable succès. Des initiatives largement portées par le « meilleur ami des animaux », ex-adjoint de Christian Estrosi.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages