Récupération de Donnèe
24 C
Nice
10 juin 2024

Best-of de l’année du 18 au 25 août 2008.
Journée Mondiale de l’environnement : De la lumière pour lire en Afrique

Pendant sa semaine de vacances, l’équipe de Nice Premium est heureuse de vous offrir une compilation de ses meilleurs articles. Pour cette dernière journée, vous retrouverez une sélection de cinq articles par la rédaction.


jpg_TOGORS.jpg Petra et Rudy sont allemands mais sont basés à Nice. Simples, bavards, sarcastiques parfois sur les coûtumes économiques et politiques françaises, ils travaillent tous les deux pour améliorer le quotidien des africains. Un concept : de la lumière pour lire. « Dans les villages africains, à partir de 18h il fait nuit. Sans lumière on ne peut quasiment plus rien faire. » C’est le constat de Rudy Forstmair. L’électricité n’est pas aussi courante qu’en France. Les grandes villes en ont pas les villages. L’électricité a un coût. Elle n’est pas à la portée de toutes les bourses. Loin des grandes entreprises hexagonales fournissant l’électricité à coups de grands contrats, Rudy et son association Agropark06 développe des boites qui transforment l’énergie solaire en lumière. Un système adapté pour ceux qui sont oubliés. L’autonomie est de trois heures, idéale pour se poser dans son lit et lire. Elles remplacent les lanternes fonctionnant au kérosène, polluant et odorant ne permettant pas l’isolement et l’intimité.

Autre constat fait par Petra et Rudy : trop souvent, on ôte l’un des principes fondamentaux de l’existence aux africains c’est à dire l’auto gestion. On fournit du matériel sans expliquer comment il fonctionne, comment le réparer. Petra et Rudy ont conçu une boite au fonctionnement simple et l’ont expliqué. Ainsi, à la moindre panne, un habitant est capable de réparer. Sans faire de polémique historique, c’est un peu l’antithèse de l’esprit colonial.

D’autres projets sont en cours avec d’autres techniques. La plus révolutionnaire conçue par des chercheurs d’Harvard consiste à transformer en énergie le grignotage de déchets organiques par des bactéries. Un projet qu’ils essaient de développer tout en réduisant les coûts, préservant leur philosophie et donc en limitant les aides politiques. Une aventure que suivra Nice-Premium.

Plus d’informations

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe