Clap de fin pour l’arrivé du tramway à la vallée du Paillon ?

0
128

Ce dossier, à l’allure d’un feuilleton, est sur la table des décideurs depuis très, trop longtemps. Faut-il désenclaver l’est du territoire (Ariane, La Trinité, Vallée du Paillon) en favorisant les déplacements par les transports publics ? La réalité des faits impose d’elle-même la réponse, le oui est unanime.


Faut-il privilégier le train, le train-tram, le bus BHNS ou le prolongement de la ligne 1 du tramway ?

Là, le choix des options diverge, entre choix idéologiques (le bus est de droite ? le tramway est de gauche ?) , positionnement politique (si l’un dit une chose, l’autre doit dire son contraire), préférence de basse cuisine électorale (tel maire est de mon écurie, oui ou non ? Comment faire tort à celui-ci en favorisant celui-là ?) , et priorités financières (les budgets d’investissement ne sont pas des accordéons).

Résultat final: la Métropole qui est devenue décisionnaire après sa constitution a mis le cap à l’ouest pour faciliter l’essor de l’Eco-Vallée ( lignes 2 et 3) et relier dans les prochaines années les deux agglomérations urbaines de Saint-Laurent du Var et Cagnes sur Mer, dont les édiles sont des fidèles parmi les fidèles du dominus métropolitain Christian Estrosi.

Quant à l’est, malgré les piqûres de l’opposition de gauche, on était resté aux réflexions, études de faisabilité et vagues promesses…

Plus récemment le dossier avait eu une accélération, avec un engagement au conditionnel de Christian Estrosi, l’arrivée à la mairie de La Trinité de Ladislas Polski, élu de gauche mais inscrit dans la majorité métropolitaine de Christian Estrosi au lieu de son prédécesseur en odeur de « ciottisme » n’étant pas étrangère à ce changement de température… en politique tout se tient.

Après les doutes des derniers temps, les incertitudes quant au résultat des études en cours, le rapport coûts-bénéfices semble faire pencher la balance du bon côté: le prolongement du tramway serait le choix définitif.

C’est ce qui filtre par ceux qui ont l’oreille du seigneur des lieux et de son entourage. L’annonce officielle devrait avoir lieu lundi prochain, en temps utile pour l’afficher lors prochaine échéance électorale (régionales au mois de juin) qui s’annonce délicate et pour laquelle il faut mettre tous les atouts du bon côté.

Après viendra le temps de l’attente avant la mise en service vers 2026.