Récupération de Donnèe
9.2 C
Nice
26 février 2024

Une convention entreprises-sport azuréen, un partenariat « gagnant-gagnant »

Derniers Articles

Dans les locaux de l’EDHEC Business School de Nice, se tenait le jeudi 24 février 2011 la cérémonie officielle de la signature d’une convention de partenariat régionale entre le mouvement sportif français et les entreprises du Var (UPV) et des Alpes-Maritimes (UPE06). cet accord est une première au niveau national. Nice Premium donne la parole à deux acteurs de cet accord : Denis Masséglia, président du CNOSF, et Yvon Grosso, président de l’UPE06.

© UPE 06
© UPE 06

Yvon Grosso (président de l’Union Pour l’Entreprise du 06) :

Cette convention est l’opportunité de faire connaître le monde sportif à celui de l’entreprise. Dans les Alpes-Maritimes, nous comptons actuellement 250 000 licenciés disséminés parmi les 4500 associations sportives. Nous avons donc une filière sport que l’on ne doit pas négliger. Et le but de ce partenariat est, d’une part, de favoriser le « sport-santé » et ainsi faire de la prévention de risques cardiovasculaires par exemple. D’autre part, cela permettrait une meilleure insertion des anciens sportifs qui ont souvent du mal à gagner leur vie après une carrière de haut niveau bien remplie. Et puis, le sport est un vecteur de communication. Nous souhaitons vraiment injecter les valeurs du sport au monde du travail. Le salarié doit être un peu comme un compétiteur au sein de son entreprise pour que celle-ci avance. Nous avons aussi le projet de créer un système de « ticket sport ». Comparable au ticket restaurant, il faciliterait la pratique d’un sport par le salarié. L’entreprise pourrait par exemple financer partiellement la licence dans un club à hauteur d’un certain pourcentage. Nous donnerions une approche sociétale au domaine sportif.

© CNOSF
© CNOSF

Denis Masséglia (président du Comité National Olympique du Sport Français) :

Ce partenariat entre le monde économique et le sport azuréen est l’exemple d’une déclinaison d’une convention qui se veut national. Elle s’inscrit comme un point de départ du dialogue entre ces deux univers. C’est aussi l’occasion de mettre en avant la valeur économique du sport. Le développement sportif (les infrastructures, l’organisation d’évènements…) engendre forcément un développement économique. Et pourquoi pas, si cela peut augmenter le nombre de licenciés dans les différentes fédérations sportives. C’est ce qu’on appelle un partenariat gagnant-gagnant.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages