Récupération de Donnèe
22 C
Nice
14 juin 2024

Open de Nice Cote d’Azur : Ciel bleu et retour à la compétition !

Derniers Articles

Avec le retard causé par la pluie, c’est un programme assez chargé qui fut proposé par les organisateurs du tournoi ce mardi au Nice LTC, avec de nombreux matches étalés sur 4 courts.
Une journée marquée par le choc franco-français entre Benoit Paire / Edouard Roger-Vasselin et ponctuée d’une session nocturne pour la rencontre opposant Robin Haase à Juan Carlos Ferrero.


open_affiche_np-7.jpg La journée débute sous les meilleurs auspices. Le soleil de retour, le tennis peut naturellement reprendre ses droits sur les courts de la ville de Nice.

Sur le central, le belge Xavier Malisse finit par s’imposer face au Taïwanais Lu, match commencé la veille avant d’être interrompu par la pluie. L’affaire est bouclée en deux manches, 7/5 6/4.

Au prochain tour, il croisera la route d’un certain John Isner, tête de série numéro 1 venu fouler les courts d’entrainement quelques heures plus tard avec pour sparring… le français Gilles Simon.

Le Russe Nikolay Davyndenko réussit son entrée en matière et se qualifie pour les huitièmes de finale aux dépens de l’australien Matthew Ebden sur le score de 6-3 6-3,

A noter que le tournoi s’est adjugé les faveurs d’une speakerine de charme en la personne de Camille Pin.

Au même moment sur le court numéro 1, Grigor Dimitrov vient à bout de l’israélien Dudi Sela et s’octroie le droit d’affronter le lendemain la meilleure chance française du tournoi, le niçois Simon, 12ème joueur mondial.

Ca passe également pour le jeune espoir australien Bernard Tomic qui affrontera au tour suivant le kazakhs Mikhail Kukushkin.

Paire, encore raté

En début d’après-midi, place à ce qui est présenté comme le choc franco- français entre deux copains, Paire (66ème) et Roger-Vasselin (83ème).

La partie paraît déséquilibrée. Si le premier a été finaliste il y a 15 jours à Belgrade, le second manque de victoires sur terre en ce début de saison.

C’est pourtant le plus âgé des deux, Edouard Roger-Vasselin qui prend le meilleur départ en se détachant rapidement pour mener 4/0.

Sursis d’orgueil et petit relâchement adverse, Benoit Paire recolle à 3/4 mais Roger-Vasselin conserve son break d’avance et remporte la première manche ( 6/4).

Dans le deuxième acte, les deux joueurs sont au coude à coude. A 5/4 en sa faveur, Paire négocie mal son jeu de retour et gâche notamment une balle de set d’une tentative d’amortie rétro qui reste dans sa raquette.

Plutôt que de serrer le jeu, le français accumule les fautes et gratifie le public de sa nonchalance habituelle. Si celle-ci fait mouche auprès des supporters, aujourd’hui en tout cas, elle le conduira tout droit à la défaite.

Edouard Roger-Vasselin profite des errements de son compatriote pour l’enmmener dans un jeu décisif qui lui sera fatal. Score final 6/4 7/6.

Certes moins créatif, le 83ème joueur mondial a fait preuve d’une plus grande solidité et d’un bien meilleur réalisme que son adversaire notamment sur les points importants.
Sa rigueur le conduit directement en huitièmes de finale où l’attend un gros morceau, Nicolas Almagro, tête de série numéro 3 et vainqueur de l’édition 2011.

Cette année encore, Benoit Paire ne sera pas au second tour de l’Open de Nice.

La petite histoire Baker

Focus sur un joueur dont on ne sait pas grande chose mais dont le talent et le parcours mériteraient peut être que l’on s’attarde un petit peu sur lui, il s’agit de l’américain Brian Baker.

S’il continue en toute discrétion sa belle aventure en se qualifiant pour les huitièmes de finale, après être sorti des qualifications, son histoire est pour le moins atypique.

Il connaît tout d’abord une « première carrière » qui s’étend de 2002 et 2005 où il parvient à atteindre la 172 place mondiale avec comme victoire la plus significative, celle sur Gaudio alors tête de série numéro 9 à l’US Open 2005.

Après deux années sur le circuit challenger et une situation financière en berne, il décide de mettre un terme à sa carrière.
Il devient alors coach dans une université du Tennessee, aux Etats unis, dans l’unique but de faire des économies afin de préparer son come back.

Après un sacrifice de plus de quatre années, Baker âgé désormais de 27 ans n’a jamais cessé de croire en ses capacités et décide de retenter sa chance, au moins pour une année.
La notion de projet prend alors tout sens, loin des frasques des assistés de la fédération.

En 2011, alors qu’il est non classé, il gagne un tournoi ITF sans concéder le moindre set.

Actuellement classé à la 216 place mondiale, le joueur américain poursuit à l’Open de Nice sa seconde carrière. Il se qualifie à l’arraché pour les huitièmes après sa victoire sur l’ukrainien Stakhovski. (6/7 6/4 7/5). Il y affrontera le français Gaël Monfils.

Une session de soirée réussie

Le match très attendu ce lundi était sans conteste celui prévu en session de soirée, une première à l’Open de Nice Cote d’Azur.

Et bien, la rencontre entre Robin Haase et Juan Carlos Ferrero n’a pas déçu. C’est un match intense et de très bonne qualité que les deux hommes ont proposé aux spectateurs du central niçois.

Ceux-ci, venus en très grand nombre, n’ont d’ailleurs pas caché leur préférence pour le joueur espagnol.

Au terme d’un match haletant, et fort de ce soutien, Ferrero gagne le combat mental et finit par s’imposer au bout du suspens (4/6 7/6 7/6).

La journée se clôture de la meilleure des manières, une fin de match au couteau, comme on les aime. En huitièmes, il sera opposé à un autre spécialiste de la terre battue, Thomaz Bellucci vainqueur en trois sets de l’américain Donald Young.

Le programme de Mercredi

John Isner, tête de série numéro une et véritable attraction de la semaine fera son entrée dans le tournoi.

On suivra également avec grand intérêt les premiers pas de Gilles Simon qui devra éviter le piège Dimitrov.

Roger-Vasselin aura fort à faire contre un des favoris du tournoi, l’espagnol Nicolas Almagro, vainqueur l’an passé.

Enfin, le match proposé en session de soirée entre Monfils et Baker s’annonce déjà passionnant, avec un Gael que l’on sait friand de ce genre d’ambiance.

Court central

A partir de 12h00

Steve Darcis (BEL) – Filippo Volandri (ITA) : 0-0

Pas avant 14h30

John Isner (USA/n°1) – Xavier Malisse (BEL) : 0-2
Grigor Dimitrov (BUL/Q) – Gilles Simon (FRA/n°2) : 0-2
Edouard Roger-Vasselin (FRA) – Nicolas Almagro (ESP/n°3) : 0-1

Pas avant 20h15

Gaël Monfils (FRA/n°4) – Brian Baker (USA/Q) : 0-0

Court 1

A partir de 12h00

Un double

Nikolay Davydenko (RUS) – Denis Istomin (OUZ/n°7) : 0-0
Pas avant 15h00
Juan Carlos Ferrero (ESP) – Thomaz Bellucci (BRA/Q) : 1-1
Mikhail Kukushkin (KAZ) – Bernard Tomic (AUS/n°5) : 0-0

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages