Récupération de Donnèe
24.4 C
Nice
24 juillet 2024

Sexualité des ados, désarroi des adultes

Derniers Articles

Lors du cataclysme pubertaire, la sexualité fait brutalement irruption chez l’adolescent. Elle provoque chez ce dernier toute une série de manifestations et de mutations physiques auxquelles sa psyché, qui baigne encore largement dans une atmosphère infantile, ne l’a pas ou peu préparé. Pour les uns, il s’agira d’une simple transition. Pour les autres, un fossé infranchissable, un monde inconnu et lointain à aborder. Pour tous les jeunes néanmoins, cette période « à part » annonce une infinie complexité de comportements vécus comme autant de tâtonnements, d’expérimentations et de transactions avec leurs corps. En raison de ce corps qu’ils ne maîtrisent plus et qu’ils cherchent, d’une manière ou d’une autre, à se réapproprier, les ados prennent des risques et veulent se distinguer des adultes. Cette tendance traduit en outre leur volonté de se libérer de la souffrance psychique ressentie en la déviant vers des douleurs auto-infligées ou des sensations fortes. Se sentir exister au risque d’en mourir. La sexualité leur sert volontiers de « terrain de jeu » : ils en parlent entre eux, crûment, ainsi qu’en témoigne le dernier livre du psychanalyste Didier Dumas.

L’adolescence lance également un inexorable processus : celui d’une recherche de nouvelles identifications, celles effectuées jusqu’alors sur les parents leur paraissant dépassées. Phénomène qui provoque chez les adultes un douloureux sentiment de désarroi. Questionnés par leurs enfants en quête d’une expérience dont ils pourraient éventuellement s’inspirer, les parents, souvent coincés par leur propre sexualité infantile refoulée, se trouvent dans l’incapacité d’apporter des réponses. Au silence succède parfois l’incompréhension. Jusque-là réservés au cercle parental, l’amour, les mots et les gestes qui l’accompagnent, revêtent une toute nouvelle signification. L’ado quitte sa famille pour la « bande », un groupe d’amis et de complices en attendant de « trahir » ce dernier pour une conquête plus définitive. Inutile de rechercher une cohérence et une logique rationnelles dans l’expression des sentiments, la naissance des amitiés et les actes de trahisons, expliquent en substance Nora Markman et Odile Brandt dans leur ouvrage.

Les cliniciens le savent : le patient adolescent est le seul susceptible de faire voler en éclat le cadre thérapeutique. Les ados eux-mêmes se sont bien chargés de perturber la fourchette des âges dans laquelle les sciences humaines tentaient de les insérer: on trouve des adolescents de plus en plus jeunes…et de plus en plus vieux ! Dans ce maelström psychique où le fantasme masturbatoire pubertaire joue le rôle essentiel de marchepied vers une sexualité génitale, le plus important demeure le maintien, entre adultes et adolescents, d’une communication sans faille et surtout sans tabou.

jpg_adook.jpgUne psychanalyste et une journaliste spécialisée sur les adolescents abordent au plus près les préoccupations centrales des ados, au travers de questions susceptibles d’être directement posées aux parents. Autant de petits scénarios qui collent parfaitement aux réalités quotidiennes vécues par les principaux concernées : les ados, la famille, les amis. Nora Markman, Odile Brandt, « Ados, amour, amitié(s) & trahisons », Coll. « Questions d’ados, Editions Albin Michel, 2009. Achetez ce livre sur la Fnac.com.

jpg_dd2ok.jpgDans un langage toujours inspiré par sa clinique, le psychanalyste Didier Dumas propose un ouvrage original, nourri d’expériences directement livrées par les adolescents sur leurs premières expériences sexuelles. Des témoignages d’une grande authenticité et dont n’importe lequel des lecteurs pourra s’inspirer pour instaurer le dialogue. Didier Dumas, « La sexualité des ados racontée par eux-mêmes », Editions Hachette Littératures, 2009. Achetez ce livre sur la Fnac.com

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages