Récupération de Donnèe
25.1 C
Nice
21 juillet 2024

Présidentielles 2007 : Marie George Buffet contre les frères jumeaux Sarkozy et Bayrou

Derniers Articles

buffet_nice_121.jpg « Je suis heureuse de vous voir, vous peuple de gauche des Alpes Maritimes qui subissait depuis tant d’années ce que signifie la violence d’une droite contaminée par l’extrême droite ». Marie George Buffet félicite par ses premiers mots de son discours de 45 minutes les 1500 à 2000 personnes présentes à la salle Nikaïa de Nice. Pour son avant dernier meeting de sa campagne présidentielle, la candidate du Parti Communiste a déploré l’absence de débat : « Ils ont peur de confronter leurs programmes à vos exigences et à vos aspirations. On a parlé de tout sauf de l’essentiel. Ils ont imaginé tous les scénarii possibles pour qu’au final nous n’ayons plus le choix avec Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, puis pour pimenter le débat en déguisant François Bayrou en homme de gauche, lui le frère jumeau de Nicolas Sarkozy. Ils cherchent maintenant à nous faire peur avec le sinistre Le Pen. Ils auront réussi à détourner la campagne des questions essentielles : qu’est-ce qui peut réellement changer pour vous ? » Chacun interprètera qui elle désigne par « ils ». Les candidats, les médias, les patrons et le medef…

Une cible récurrente : la droite. Elle met sur la même mire François Bayrou et Nicolas Sarkozy, « Docteur Jekyll et Mister Hyde » : « regardons leurs bilans : cinq ans au service des puissants, cinq ans de répression, cinq ans de confiance aveugle en les forces du marché. Pour les cinq prochaines années, derrière leurs sourires forcés et leurs belles paroles, ils essaient de nous endormir. Il y a tout le programme des années Raffarin et Villepin en dix fois pire… Ils pensent corvéable et jetable à merci ». Elle met tous les candidats de la droite dans le même panier (Bayrou, De Villiers, Le Pen, Sarkozy) et les compare aux frères Dalton avec Laurence Parisot, patronne du Medef, en Ma Dalton. « Je suis atterrée de la tentation grandissante de Nicolas Sarkozy, non plus de solliciter les électeurs de Le Pen mais le soutien du Front National. Je suis préoccupée de lire dans les propos du favori d’une droite que je veux encore croire républicaine un nombre grandissant de théorie d’extrême droite. C’est pour cela que la gauche ne peut se permettre la moindre complaisance envers la droite même si elle se dit au centre ».

Avant dernier appel avant l’élection

buffet_nice_161.jpg Marie George Buffet a une stratégie simple. Elle, qui stagne dans les sondages entre 2 et 3%, espère obtenir le plus de voix possible pour que la candidate du PS Ségolène Royal regarde plus vers sa gauche que vers sa droite. Elle a une volonté : partager les richesses pour permettre un programme social d’envergure. « Qu’on ne me dise pas qu’il n’y a pas les moyens financiers ! Il suffit de modifier l’assiette des cotisations sociales, de faire en sorte que les revenus financiers cotisent au même niveau que vous les salariés. C’est 4 milliards qui rentreront, si on augmente de 1% la masse salariale c’est 2,5 milliards qui rentrent dans les caisses, si on diminue de 100 000 le nombre de chômeurs c’est 1,5 milliard. Grâce à votre travail, vous avez débloqué 564 milliards d’euro de ressources nouvelles en une année. 70% de cette somme qui est revenue aux entreprises est parti en OPA, en dividende des actionnaires, en remboursement des banques… etc.» Elle souhaite une réforme fiscale en augmentant l’impôt sur les grandes fortunes de 30%. Elle stigmatise le fait que 57% des revenus de l’Etat viennent de la TVA et de la TIPP et seulement 17% de l’impôt sur le revenu.

Dans son discours, elle a ménagé Ségolène Royal. Elle a appelé le gouvernement de gauche à prendre ses responsabilités dès juillet pour « impulser une augmentation de salaire » et notamment des fonctionnaires » avec une création d’un grand service public. Au niveau des institutions, Marie George est favorable à une VIe République avec l’instauration d’une Assemblée Nationale élue à la proportionnelle, le vote des étrangers.buffet_nice_144.jpg Elle veut que le gouvernement de gauche retire la signature de la France du traité libéral de l’Union Européenne.

Marie George Buffet à Nice a insisté sur le besoin d’une nouvelle gauche pour barrer la droite qui l’insupporte. A trois jours du scrutin, elle a appelé une avant dernière fois aux électeurs anti-libéraux de se rassembler derrière sa candidature. Un dernier appel en vain ? Résultat dimanche aux alentours de 20h.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages