Récupération de Donnèe
22.5 C
Nice
19 juin 2024

Pour ou contre le Service Civil Obligatoire ?

Derniers Articles

9782110062376_GF.jpg Ce Service Civil Obligatoire pose de nombreuses questions. La première est de savoir si on peut l’apparenter au Service Militaire que les moins de 20 ans ne connaissent pas. L’objectif est que durant une période de 3 à 6 mois, 300 000 jeunes de la même classe d’âge accomplissent un service pour la communauté de manière utile pour eux et pour la société. C’est le principe fondateur avec la conscience des devoirs, apporter un brassage social mais aussi une première expérience professionnelle. Bernard Asso, Adjoint au Maire et Co-directeur du Master 2 Police, Sécurité Intérieure et Droit de la personne de la Faculté de Droit de Nice et l’Amiral Béreau, malgré leurs divergences, ont tous les deux évoqué les émeutes de l’automne 2005 pour justifier le besoin d’un tel système et la renaissance d’un engouement pour cette mesure. Depuis 2003, 11 projets de loi provenant de tous les partis ont été déposés. L’hebdomadaire « La Vie » a lancé un appel pour le SCO signé par 427 parlementaires. Après avoir réfléchi à la question et s’être largement inspiré du service civil mis en place en Allemagne, l’Amiral Bereau propose un service à la carte avec un contenu divers et varié. Il y aurait tout d’abord une période où les jeunes femmes et hommes auraient des activités en commun : passer le brevet de secourisme, sensibilisation aux dangers de la vie quotidienne (alcool, route, drogue…)… Ensuite, de manière individuelle, chacun sur une période plus longue rendrait un service à la communauté. Ce serait un menu à la carte où chacun choisirait. Cela peut-être une assistance dans les maisons de retraite, pour les personnes handicapés, dans des brigades chargées des problèmes environnementaux, la protection civile, l’animation sportive, de l’assistanat dans les mairies rurales dans des maisons de la fraternité, dans les associations, le tutorat de lycéens, l’aide humanitaire à l’étranger, aide dans les prisons… La liste des activités possibles n’est pas exhaustive. Le Service Civil obligatoire concernerait 600 000 jeunes par an. Il coûterait environ 3 milliards d’Euros par an. Les jeunes toucheraient 350€ d’indemnité par mois plus les repas, le transport, la couverture sociale. Pour l’instant, le Service Civil Obligatoire ne fait pas l’unanimité surtout parmi les jeunes. L’Amiral Béreau sait que ce sera ardu et s’y prépare : « Il faudra être pédagogique et bien expliquer aux syndicats en imposant trois conditions : il devra être une organisation souple et réactive en prenant le temps de le mettre en place au minimum cinq ans avec du bénévolat avant, il faudra respecter les principes d’universalité et d’égalité et mettre en avant le côté utile. C’est un projet ambitieux. Il réclame beaucoup de préparation.» C’est à l’évidence un gros chantier et un programme compliqué réclamant le plus de discussions possibles politiques et citoyennes. Il réclame la compréhension de tous. Il est construit sur les ruines du Service National disparu en 1997 et qui année après année connaissait de plus en plus de désamour et de désaffection. Pour que le projet du Service Civil Obligatoire soit accepté, il ne devra pas être considéré comme la suite du Service Militaire. Explication de Luc Ferry en préface du projet du Service Civil Obligatoire proposé par l’Amiral Béreau https://www.cas.gouv.fr/

Documents joints

Explication de Luc Ferry en préface du projet du Service Civil Obligatoire proposé par l’Amiral Béreau

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages