Récupération de Donnèe
22.3 C
Nice
25 juin 2024

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, à bâtons rompus

Derniers Articles

A l’invitation de Cecile Dumas, la dynamique et volontaire secrétaire départementale du PCF 06, Pierre Laurent, secrétaire national du même parti depuis 2010, est venu à Nice pour une série de rencontres avec les cadres et militants communistes. Mais Pierre Laurent n’ a pas voulu manquer le rendez-vous avec la presse locale pour nous mettre à parti de ses réflexions sur l’actualité politique et le futur Et nous dit en conclusion: « Oui, mon programme est très ambitieux, je n’imagine pas le futur comme une prolongement du présent. Il faut une vraie rupture »

« Vous dites que mon objectif de battre Nicolas Sarkozy et imposer dans le débat notre programme ressemble à l’ascension de l’Himalaya ? Puisque certains l’ont réussi , cela veut dire que c’est donc possible ! »


pcf-3.jpg Nice Premium : pourquoi Nice qui n’est pas vraiment une ville de gauche et encore moins communiste ?

Pierre Laurent : « Ma visite à Nice s’inscrit dans le programme de diffusion du programme Front de Gauche dont nous avons déjà vendu 220 000 copies. D’ailleurs il est très demandé et nous pensons atteindre la vente d’un demi-million d’exemplaires! »

NP : les gens s’intéressent à vos propositions…

Pierre Laurent : Je le pense. Au delà de son succès éditorial, cela montre bien que beaucoup de gens sont très attentifs à une analyse et à des propositions de rupture avec le système actuel »

NP : conséquence de cette période de crise…

Pierre Laurent : « Il y a de toute évidence des urgences sociales auxquelles la politique gouvernementale est incapable de faire face. Et les solutions, toutes inspirées de l’austérité, ne font qu’aggraver la situation en faisant payer aux plus faibles et démunis les erreurs des autres, en particulier des acteurs du monde de la finance, agences de notations et des banques. Cela est profondément injuste et intolérable ».

NP : quelle conclusions en tirez-vous ?

Pierre Laurent :  » Nous proposons dans notre programme de revenir au contrôle public du système financier pour le reconvertir à son rôle primaire qui n’est certainement pas celui d’utiliser l’argent pour spéculer sur les marchés financiers internationaux ».

NP : Cela semble un problème à l’échelle internationale…

Pierre Laurent : « De toute manière la situation telle qu’elle aujourd’hui et avec les mesures que les instances internationales s’apprêtent à prendre ne sera pas viable à terme. Seules des résolutions radicales pourront permettre à la politique de reprendre le levier de la cloche.

NP : Pour revenir à la politique nationale et aux prochaines élections présidentielles…

Pierre Laurent : « Bien évidemment notre premier objectif est celui de battre Nicolas Sarkozy ».

NP : Oui, mais après il faudra bien gouverner…

Pierre Laurent : « La gauche doit gagner avec un vrai programme de « gauche » et notre candidat Jean-Luc Mélenchon se servira du premier tour de la Présidentielle pour l’affirmer haut et fort dans la confrontation avec les autres candidats et dans les assemblées citoyennes que nous organiserons dans tous les départements et dans les grandes villes, bien sur Nice étant une de celles-ci.

NP : Élection présidentielle et dans la foulée, les législatives…

Pierre Laurent:  » Qui sont tout aussi importantes parce que c’est là qu’on composera une future majorité qui devra être solide. Il faut mettre fin à ce régime « monarchiste » instauré par Nicolas Sarkozy et revenir à une République parlementaire où nos idées et propositions pourront avoir un positionnement stratégique »

NP : Vous voulez représenter une opposition interne à la majorité ?

Pierre Laurent : « Notre objectif sera celui de faire péser notre orientation de justice sociale « .

NP : D’ici là il faudra composer avec le programme socialiste

Pierre Laurent : « Notre programme n’est pas celui des socialistes. Nous considérons celui-ci une feuille de route mais nous nous confronterons avec le candidat socialiste François Hollande pour l’améliorer avec des signaux forts envers la démocratie sociale ».

NP : La gauche présentera trois candidats à l’élection présidentielle. Il n’y a pas le risque d’une dispersion du vote ?

Pierre Laurent : Les électeurs auront à choisir entre François Hollande, Eva Joly et notre candidat. Lors du premier tour ce sera une compétition loyale mais je ne suis pas partisan du « vote utile ». Chacun doit apporter à la bonne cause son poids électoral et sa spécificité ».

NP : C’est un pari. Tout le monde pense qu’il faut créer une dynamique positive dès le premier tour.

Pierre Laurent : « Je crois que s’il faut battre Nicolas Sarkozy, il faut aussi affirmer ses idées. Et finalement pourquoi pas les deux à la fois ? Je pense que c’est possible ».

NP : Rendez-vous dans quelques jours à Nice ?

Pierre Laurent :  » Oui, je reviendrai à Nice lors du G2O pour participer à la manifestation des alter-mondialistes au double titre de Secrétaire National du PCF et du Président de la Gauche Européenne. J’espère que les forces de police seront en condition de permettre le bon déroulement d’une manifestation pacifique et populaire ».

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages