Récupération de Donnèe
22.8 C
Nice
13 avril 2024

Municipales Nice 2008 : Brèves de campagne

Derniers Articles

municipales-nice-2008-6.jpg Christian Estrosi dans le Vieux : C’est dans le Vieux Nice, à deux pas de la Mairie Principale, que Christian Estrosi, candidat UMP à l’élection municipale niçoise, va inaugurer sa permanence « Nice Ensemble » ce lundi 7 janvier à midi. Jacques Peyrat appréciera-t-il son nouveau voisinage ?

Patrick Mottard du 3 au 10 : Non, ce n’est pas un nouveau sondage sur les chances de Patrick Mottard, candidat dissident de gauche aux futures municipales de Nice, mais le déménagement de sa permanence qui passe du n° 3 au n° 10 de l’avenue Cyrille Besset.

Des candidats dans la course ou au stade: Ce dimanche avait lieu la Prom Classic et, en cette année électorale, certains candidats étaient sur la ligne de départ ainsi on pouvait croiser Jean-Christophe Picard (PRG – Nice Arc-en-ciel) et Patrick Mottard (Divers Gauche – Liste Nice Autrement). Tous deux étaient à l’arrivée dans des temps respectables. Maintenant, la course aux municipales peut reprendre ses droits. Pour Patrick Allemand et Marc Concas, l’après-midi aura été ovale avec une présence dans les tribunes des Arboras pour venir saluer la victoire de Nice face à Rumilly. Reste à transformer l’essai maintenant !

On affiche complet ? Jacques Peyrat (Divers droite), Patrick Mottard (Divers gauche), Christian Estrosi (UMP), Patrick Allemand (PS-PC-Verts-MRC), Hervé Caël (MoDem-PRG-MEI), Pierre Botticelli (Indépendant), Philippe Vardon (Identitaires), Alain Roullier (Indépendant), …. Voici les candidats à ce jour déclarés pour briguer la mairie de la capitale de la Côte d’Azur. Reste encore à savoir ce que fera le Front National et une éventuelle surprise telle que Franck De Vita !

La chasse est ouverte : Si les listes électorales sont closes, les listes municipales se façonneront encore pendant quelques jours avant leur dévoilement définitif aux niçoises et aux niçois. C’est ainsi qu’une fois les alliances politiques terminées, ce qui semble être le cas à ce jour, la chasse est toujours ouverte dans la société civile, la culture ou le sport sans oublier, bien entendu, dans le camp des adversaires qui constitue un vivier de choix tant sur le plan de la communication que dans l’affaiblissement du camp d’en face. Alors, qui sera le Besson ou le Kouchner Niçois ?

Les municipales niçoises sur la toile : Le web n’a pas été oublié pour ses prochaines municipales niçoises et chaque candidat, avec plus ou moins de talent, a planté son camp de base virtuel sur la toile. Jacques Peyrat, le maire sortant, a du pain sur la planche avec un site préhistorique : https://jacquespeyrat.org/. Patrick Allemand conjugue Blog et site de campagne (https://patrickallemand.canalblog.com/ et https://www.nice2008.org/) tout comme Patrick Mottard (https://patrickmottard.blogspot.com/ et https://www.nice-autrement.com/). Christian Estrosi a misé lui sur un site de campagne https://www.estrosi2008.fr/ et Hervé Caël et sa liste Arc-en-ciel ont lancé une nouvelle plateforme virtuelle. Dans l’ensemble, on est quand même loin du web 2.0 mais la campagne venant de commencer nous verrons, peut-être, du nouveau très prochainement sur la toile locale.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages