Récupération de Donnèe
8.6 C
Nice
24 février 2024

Dossiers de Nice-Premium: La démocratie est finalement aussi tunisienne!

Derniers Articles

Nous vous présentons les commentaires et réflexions de personnes qui connaissent bien la situation de ce Pays pour y être directement impliqués et/ou pour avoir un rôle formel dans les rapports entre Nice et sa région et la Tunisie. Rendez-vous est donc donné ce samedi à 14h sur la place Garibaldi à Nice pour un grand rassemblement républicain pour la Tunisie à l’initiative du Collectif du jasmin Nice Côte d’Azur.


jasmin_tunisie.jpg La Tunisie est un pays arabo musulman hors normes et exemplaire sur 3 points :

Laïcité dans la sphère publique
Education des jeunes
Egalité de la femme

En 50 ans, la Tunisie, sans richesse naturelle particulière contrairement à ses voisins, a su atteindre un niveau d’évolution supérieur à celui de certains des nouveaux états membres de notre Union Européenne.

Mais peut-on longtemps priver une jeunesse, forte d’une majorité de bacheliers et d’étudiants, du droit d’expression politique que l’on appelle les libertés publiques ?
Cette jeunesse a répondu en descendant dans les rues des principales Villes Tunisiennes.
Cette jeunesse, seule, a renversé le régime en place, entrainant derrière elle ses ainés.

Nous avons souffert de voir ces jeunes tomber sous les balles, nous avons vécu avec angoisse les exactions de ces phalangistes jusqueboutistes dont le seul but était le chaos !!!!

Mais nous gardons l’espoir en l’avenir ; la loi d’amnistie pour les détenus politiques, le droit au retour des exilés et la légalisation de leurs partis politiques et enfin la tenue d’élections à court terme nous confirme que le virage démocratique est présumé.

Faisons confiance au peuple Tunisien, il nous a donné l’exemple d’une grande maturité, il tient son destin entre ses mains, il mérite notre respect et notre admiration.

Jean-Pierre MANGIAPAN
Président de l’Association France-Tunisie Côte d’Azur


LANCEMENT DU « COLLECTIF DU JASMIN – COTE d’AZUR »

Désireux d’apporter leur soutien au vent de démocratie qui souffle en Tunisie, des azuréens de toutes origines et de toutes confessions se sont réunis en collectif pour accompagner la « Révolution du jasmin » en Tunisie.

Le collectif ne veut pas rater ce rendez-vous de l’Histoire et souhaite renvoyer au peuple tunisien toute son admiration pour le courage affiché dans sa marche vers la liberté et la démocratie.
Le collectif appelle les azuréens amoureux de la Tunisie et ceux attachés simplement à la liberté à les rejoindre dans un esprit de fraternité partagée.

Préparons nous à soutenir les tunisiens d’abord moralement et ensuite par des actions d’aide spécifique en fonction des besoins qui se feront sentir.

Rejoignez-nous !

Nice Premium a également pu interviewer le porte-parole du Collectif du Jasmin, le docteur Marouane Bouloudhnine, médecin-orthopédiste à la Clinique Belvédère de Nice qui se veut laïque et républicain, ouvert à tous ceux, tunisien ou pas, qui ont à cœur de soutenir le peuple tunisien dans cette épreuve.

Pour l’histoire, la communauté tunisienne de Nice représente 40 000 personnes environ étant la plus importante communauté étrangère de la Ville, toutes les catégories sociales y étant représentées.

NP : pouvez-vous exprimer votre sentiment en tant que franco- tunisien?

MB : C’est bien évidemment un sentiment de joie et de fierté. Le Tunisie est, et reste mon pays ainsi que la France où je suis venu pour mes études à la Faculté de Médecine de Montpellier en 1982 et dont je suis citoyen. C’est la première fois dans le monde arabe qu’une dictature tombe par la volonté du peuple. J’en suis fier et ému, la société civile tunisienne et surtout les jeunes ont donné une démonstration de volonté mais aussi la capacité d’éviter les excès ou de savoir les maitriser. L’armée a eu aussi un rôle décisif en se déclarant solidaire du peuple et refusant d’intervenir à côté de la milice de Ben-Ali.

NP : quelles sont à votre avis les perspectives pour le futur.

MB : La Tunisie a obtenu le bien le plus précieux pour une Nation, sa liberté. La fuite de Ben-Ali et de son clan rappelle celle de Louis XVI à Varennes. C’est un symbole. Maintenant il faudra construire la démocratie et les institutions qui vont avec, tels les partis politiques et la vie parlementaire, la liberté d’expression et d’informations.

Tout cela ne se fera pas en un jour ni sans problème. Je suis médecin et je connais le sujet : après la maladie, il faut une bonne convalescence. Mais la Tunisie est un pays laïque et cultivé et saura surprendre par sa capacité de réaction face aux difficultés nouvelles et pourra évoluer vers les standards de vie politique tels que nous les connaissons en Occident.

NP : Y a-t-il une classe politique et civile prête pour la relève ?

MB : Je le répète, donnez-nous le temps de réagir, la démocratie n’est pas l’affaire d’un jour, ni de quelques personnes mais d’un peuple.
Il y a des hommes politiques qui retourneront dans leur Patrie et qui ont une légitimité du fait qu’ils avaient choisi la voie de l’exil et auront leur mot à dire; d’autres qui faisaient partie de l’opposition interne encore que clandestine qui se manifesteront. Comme dans toute démocratie il y aura une compétition entre mouvements politiques, programmes et personnes, puis le peuple choisira.

NP : Cette « Révolution » des jasmins aura un effet domino sur les autres pays arabes ?

MB : Nul ne peut le dire parce que chaque peuple vit dans un contexte spécifique. Mon sentiment est que les événements tunisiens auront les mêmes effets que la chute du Mur de Berlin a eu pour les pays du bloc communiste de l’Europe de l’Est. Mon souhait est, si cela devait être, mon souhait est qu’on puisse le faire sans excès, ni morts. La Tunisie pourrait alors être le meilleur exemple à cet égard.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages