Récupération de Donnèe
21.9 C
Nice
14 juin 2024

Dominique LAPORTE, secrétaire Départemental du parti de Nicolas DUPONT-AIGNAN et candidat dans le 8ème canton, Anthony MITRANO candidat dans le 10ème canton et Didier BURDIN candidat dans le 5ème canton ont détaillé les axes de leur campagne.

Derniers Articles

« Nous sommes les seuls candidats de la droite républicaine à défendre, au niveau national, l’indépendance de la France, et à ne pas être inféodés au clan ESTROSI-CIOTTI au niveau départemental. »


cantorep.jpg Conférence de presse des candidats de Debout la République qui ont voulu donner le ton à leur campagne électorale:

« L’arrêt des dépenses somptuaires de communication et des projets pharaoniques qui seront obligatoirement financés par de nouvelles hausses d’impôts après les 17% d’augmentation de 2009 « : Anthony MITRANO a dénoncé avec fermeté la folie des grandeurs de Messieurs CIOTTI et ESTROSI alors que le Chef de l’Etat et le gouvernement l’Etat imposent la rigueur pour les Français. Il s’en prit également au Conseiller Général Sortant du 5ème canton, Bernard ASSO qu’il estime usé après tant d’années de mandat et complètement absent du fait de ses multiples fonctions politiques et professionnelles.

Dominique LAPORTE, candidat dans le 8ème canton, s’est quant à lui insurgé contre l’insécurité qui règne dans les villes du Département et réclamé l’accroissement du nombre de policiers nationaux et la réaffectation nécessaire des policiers municipaux sur les problèmes de sécurité plutôt que sur la distribution de PV. Il devait aussi insister sur l’urgence à consacrer les efforts financiers sur la localisation de nouvelles entreprises, car le problème de l’emploi est le problème n°1 des Français, ainsi que sur le logement pour les jeunes ménages et les populations intermédiaires. Il distribua, en fin d’intervention une volée de bois vert à ses deux concurrents messieurs BETTATTI et CAEL, en les accusant de leurs parcours sinueux et de leurs fidélités successives et les taxant de politiciens caméléons.

Didier BURDIN, candidat dans le 5ème canton défendit le commerce de proximité, indispensable aux personnes qui ne peuvent se déplacer en périphérie et au maintien du lien social. Il souligna que ni le sortant de gauche ni la candidate centriste estampillée UMP pas plus que les extrémistes ne répondaient aux aspirations de la population.
Pour conclure, rappelant que Nicolas DUPONT-AIGNAN serait candidat aux élections présidentielles, les candidats de Debout La République lancèrent un appel aux déçus de l’UMP, aux électeurs de Philippe de Villiers ainsi qu’à tous ceux qui croient aux valeurs de la République et à l’avenir de la France à les rejoindre et à voter pour eux.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages