Récupération de Donnèe
12.8 C
Nice
24 février 2024

Départementales 2015 : Un FN en course pour la première place du podium

Derniers Articles

Le point-presse hier après-midi de Jean-Marie Le Pen et Marie-Christine Arnautu à la veille du 1er tour des départementales a pris une tout autre tournure avec l’annonce de président d’honneur du FN d’assigner en justice pour diffamation le maire de Nice qui l’avait dernièrement accusé publiquement de soutenir « des thèses racistes et négationnistes ».


On verra bien si cette accusation déclenchera une nouvelle polémique entre Christian Estrosi et ses adversaires frontistes ou si le vote du 22 et 29 mars y mettra un terme définitif.

Le fait marquant de ce scrutin, plus que l’élection en elle-même dont on connait par avance le résultat, sera de savoir, dimanche soir, qui du UMP ou du FN est le parti le plus voté du département (et au niveau national puisque le FN en fait un test pour les Régionales de décembre 2015 mais surtout en vue de la Présidentielle 2017… Jean-Marie Le Pen a parlé d’une passe de trois).

D’ailleurs le slogan de cette campagne :  » L’espérance bleu Marine » est évocateur de l’objectif réel du Front National et de ses militants et montre bien que les yeux sont tournés vers la magistrature suprême.

Pour en revenir aux élections départementales, Marie-Christine Arnautu a boosté les candidats niçois en fustigeant encore une fois la gestion locale de Christian Estrosi qui est décidément son épouvantail alors que le président du Conseil Départemental sortant (et reconfirmé) Eric Ciotti trouve davantage grâce à ses yeux.

Question de cible ou de priorité ?

En fait, le contexte général favorise les candidats frontistes qui pensent pouvoir compter sur les intentions de vote des citoyens séduits par leurs paroles d’ordre traditionnelles : Sécurité, anti-immigration et anti-Europe.

De ce point de vue, le FN vise, au premier tour, à se maintenir dans la quasi-totalité des cas pour jouer toutes ses chances au ballotage du 29 mars.

Combien d’élus aura-t-il ce parti ? Difficile à dire mais, malgré le système majoritaire à deux tour mais il est fort probable que le FN devienne le premier parti d’opposition, laissant à la gauche un rôle marginal.

D’ailleurs pour celle-ci (et pour les futures batailles électorales), Marie-Christine Arnautu et son bras droit Marc-André Domergue ont mis sur pied une formation ainsi présentée :

Comment ne pas être favorablement surpris par l’engagement et l’envie du binôme qui représente la jeunesse frontiste composé par Brune Ciron et Jérôme Cochet ( le benjamin de l’équipe) , candidats dans le canton Nice 6? Ils veulent tellement changer les choses…

Dans le très médiatique canton Nice 3 , un autre jeune , Michel Thooris en duo avec Audrey Brondolini affrontera un poids lourd comme Dominique Estrosi-Sassone secondéé par Charles Scibetta, l’ énigmatique maire de Carros au centre des polémiques pour voir déplacé le curseur de son engagement politique de gauche à droite.

Un autre binôme aura une partie délicate à jouer dans le canton Nice 5: c’est Chantal Agnely qui revient aux affaires politiques après la période Peyrat suivie d’une pause. Avec elle on trouve un jeune universitaire antibois, Marc Gerios, lui aussi initié à la vie politique comme élu du conseil municipal d’Antibes.

Un ancien identitaires et membre de Nissa rebela, Benoit Loeuillet en union avec une militante rapatriée Lucette Ollier Deville, elle aussi ancien conseillère municipale , porterons la bonne parole frontiste dans un canton ( Nice 7) sociologiquement délicat qui comprend Bon Voyage, l’Ariane , Saint-André et surtout La Trinité.

Deux candidats enracinés , Patricia Podgosrki et Frédéric Raimond , batailleront dans un canton ( Nice 9) qui doit gérer la problématique du tramway souterrain au port et Garibaldi et la liaison manquée avec la gare de Riquier , un noeud crucial du système des transports publics de l’est de la ville.

De même , une autre identitaire , Aulde Maisonneuve et Michel Brutti forment le couple qui devra arpenter les collines de l’ouest de la ville et aborder avec décision les problèmes de la sécurité de certaines zones du canton Nice 2. »

Rendez-vous donc dimanche soir pour voir si les prévisions se sont transformées en résultats et si tant d’espoir ont trouvé confirmation.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages