23.6 C
Nice
7 octobre 2022
23.6 C
Nice
7 octobre 2022
spot_img
Inès Scharff
Inès Scharff
Journaliste pour Nice Premium depuis Janvier 2022

Derniers Articles

Nice, 1re destination touristique en France

2 min de lecture

Lors d’une conférence de presse, le maire de Nice, Christian Estrosi, a dressé un bilan positif de la saison estivale 2022. Retour sur certains points.

Une fréquentation en hausse

La saison touristique estivale s’achève. Cet été 2022, la ville de Nice a enregistré une fréquentation en forte hausse avec un taux d’occupation de près de 87,8 % en juillet-août. Ce qui fait de Nice la 1re destination touristique en France, et la 4e destination touristique en Europe !

Les chiffres dépassent largement ceux de 2019 avec 5 millions de visiteurs contre 7 millions cette année.

Ce haut taux d’occupation peut s’expliquer par une clientèle majoritairement étrangère, l’augmentation et le renouvellement de l’offre hôtelière, la reprise du trafic aéroportuaire, puis également par l’offre culturelle et événementielle de qualité proposée aux visiteurs.

Les perspectives pour l’arrière-saison sont elles aussi favorables, avec un taux d’occupation de 86,5 % en ce début septembre.

Une clientèle majoritairement étrangère

  • La ville a enregistré une forte présence américaine avec un taux d’occupation de 20 %.
  • Une présence britannique qui s’élève à 15 %.
  • Allemande de 8 %.
  • Italienne de 7 %.
  • Scandinave de 7 % également.
  • De plus, notons la présence de visiteurs suisses, puis le retour d’une présence australienne et malgré tout d’une clientèle russe.

Nice, une destination culturelle

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, Nice incarne également une destination culturelle due à l’offre culturelle et événementielle de qualité proposée aux visiteurs.

En effet, la ville a noté un record de fréquentation dans les musées, avec un grand enthousiasme pour les expositions saisonnières : 190 000 visiteurs pour certaines expositions.

Nice, un tourisme d’art de vivre

« Nice n’est pas une destination touristique de masse » a déclaré le maire, mais incarne un tourisme d’art de vivre, d’art à la culture.

Ce dynamisme s’incarne dans les grands événements internationaux que la ville accueille. Puis le récent placement de Nice au Patrimoine Mondial de l’Unesco a aussi eu des conséquences positives sur l’attractivité touristique.

Par ailleurs, les Journées du Patrimoine qui se sont déroulées ce week-end, ont ramené 23 103 visiteurs contre 19 000 l’année dernière.

à lire

Reportages