Récupération de Donnèe
17.8 C
Nice
21 mai 2024

Retour sur la 74e édition du Nice Jazz Festival

Inès Scharff
Inès Scharff
Journaliste et coordinatrice des publications pour Nice Premium depuis janvier 2022

Derniers Articles

Alors que la soirée du 19 juillet clôturait le Nice Jazz Festival 2022, revenons sur ces derniers jours marqués par l’amour du jazz et de la musique.

Christian Estrosi, maire de Nice et Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est exprimé : « Pendant cinq jours, la Ville de Nice mais aussi les communes de la Métropole ont vibré aux sons des grands noms d’envergure locale, nationale et internationale, des légendes du jazz mais aussi des découvertes d’aujourd’hui qui font la renommée de notre festival. Au total, 42 500 spectateurs ont partagé l’amour du jazz et de la musique, un très beau succès pour une édition post-crise. »

Pour parler chiffres, l’édition 2022 c’est :

  • 42 500 spectateurs
  • 30 artistes et groupes
  • 5 jours de concerts
  • 6 plateaux par soir
  • 19 jours de montages
  • 10 jours de démontage

Une programmation sous le signe de la diversité

La programmation fut sous le signe de la diversité. Sébastien Vidal, Directeur artistique du festival, n’a pas manqué de le rappeler :

« Nous avons rêvé, imaginé, désiré ce programme sous le signe de la diversité, à l’image du jazz d’aujourd’hui. Nous l’avons voulu féminin, pluriel et inclusif en allant chercher toutes les formes de jazz et de musiques actuelles. En ce début de siècle trouble, le jazz est plus vivant que jamais ».

Les artistes

Entre autres, nous avons admiré sur scène Iggy Pop, l’icône de Stooges, qui s’est désormais converti au son du jazz, dansé avec Parcels ou Clara Luciani, vibré avec la fabuleuse H.E.R., découvert les voix de Celeste et Lady Blackbird. Ibrahim Maalouf ou Youn Sun Nah sont revenus avec des projets originaux taillés rien que pour le NJF2022. De plus, les légendes du jazz étaient là : Charles Tolliver, Michel Portal, Avishai Cohen ou la sublime Melody Gardot. Puis sans oublier Emmet Cohen, Samy Thiébault, Yessai Karapetian, Emile Parisien, Samara Joy ou le formidable Gerald Clayton.

Remémorons-nous également l’affiche, qui à l’image de la diversité du jazz, était colorée, symbolisant la Méditerranée et les instruments de jazz.

Un festival inclusif

En pleine période du Nice Jazz Festival 2022, la ville de Nice a testé un dispositif permettant aux spectateurs sourds et malentendants de ressentir la musique. Ainsi, trois personnes sourdes et malentendantes ont été invitées à assister chaque soir aux différents concerts afin de tester ce dispositif. Appelé « Solution Immersive Live », ce dispositif imaginé par la société TIMMPI est un procédé audio-tactile adapté afin de rendre inclusive une programmation musicale.

Un engagement écologique

Cette année encore, le Nice Jazz Festival a poursuivi son engagement écologique. Des zones de tri et des fontaines à eau étaient à disposition sur l’ensemble du festival, le plastique a été supprimé pour laisser place à des éco gobelets consignés, puis un partenariat a été organisé avec une plateforme de mode de transports doux (covoiturage, transports en commun, vélo bleu, évolution vers une flotte de véhicules avec davantage de modèles électriques…).

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages