Récupération de Donnèe
10 C
Nice
22 avril 2024

Tiken Jah Fakoly embrase le Lino Ventura

Derniers Articles

Tiken_de_faceg.jpg Magique, superbe, extraordinaire : autant d’adjectifs que l’on peut entendre, vers 23h devant le Théâtre Lino Ventura. Après deux heures de concert, le millier de personnes venu applaudir l’artiste reggae sort, les yeux encore écarquillés, d’un show de très grande qualité. « C’est excellent, autant sur le fond que sur la forme. Il vulgarise l’histoire souvent tabou de l’Afrique et fait passer des messages forts, sans jamais tomber dans la facilité », explique Khaled 32 ans. Le spectacle commence avec plus d’une demi-heure de retard sur le programme, habitude de la scène, mais n’en a pas moins été surprenant. Il est 21h quand les lumières de la petite salle niçoise s’éteignent et laissent place à une voix ténébreuse, venue présenter les membres du groupe, les Djelys. Puis les premiers rifs électriques se font entendre, les cuivres vrombissent légèrement, les claviers sonnent pour la première fois, et c’est un petit medley des grands tubes du géant ivoirien qui lance le concert. Enfin ! Son altesse Tiken Jah entre en scène. Il est là pour presque deux heures, et ne fait de pauses que pour expliquer son combat et exprimer encore un peu plus son message.

Une leçon de morale

Il fallait s’y attendre, le « général des Rastamen » n’est pas là uniquement pour chanter des chansons d’amour et de paix. Il est là pour faire passer un message fort : « NON au test A.D.N. » Et cela commence d’ailleurs à l’entrée du théâtre : SOS Racisme, associé à Tiken Jah, distribue des tracts en appelant à signer la pétition qui circule sur le net. Différents thèmes sont abordés comme le développement de l’Afrique, cher à Tiken Jah Fakoly, ou encore la corruption des politiques. Par sa musique, l’artiste ivoirien réussit à faire entendre la voix des plus pauvres. « Ça fait du bien d’entendre ces messages d’espoir, précise Marie, 27ans. Surtout dans le contexte actuel. Dommage qu’il n’ y ait pas eu de politiques dans la salle. » Des politiques qui en ont pris pour leur grade, notamment lorsque Tiken Jah s’est « amusé » à lire une lettre, clin d’œil à Guy Môquet, sur un air de Sting.

tiken_profilg.jpgLe public du Lino Ventura, composé de jeunes comme de retraités, est tombé sous le charme du fils spirituel d’Alpha Blondy. Seul bémol de la soirée, la salle aura été vraiment trop petite pour l’occasion. De nombreux fans sont restés à la porte, espérant qu’une place leur tombe du ciel. Malheureusement, samedi, du ciel n’est venu que la voix de l’espoir. Espoir d’un monde meilleur, selon Tiken Jah Fakoly.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages