Récupération de Donnèe
12.7 C
Nice
23 février 2024

Frédérique Nalbandian à creux perdu

Derniers Articles

nalbandian2.jpg
La matière a été l’objet des premières recherches plastiques de Frédérique Nalbandian et continue d’être aujourd’hui le moteur de ses préoccupations artistiques.

L’artiste tente avec une dérision sous-jacente, d’instaurer une poétique autour de l’existence, d’en exprimer le corps (l’organisme), la vacuité, la précarité, la mémoire, le terme.

nalbandian.jpg Frédérique Nalbandian utilise trois matières récurrentes, le plâtre, le savon et la cire (ou paraffine) avec lesquelles elle aime conserver un rapport expérimental et direct. Ces substances sont manipulées selon différentes techniques : moulage (négatif), modelage, assemblage, construction. Elles peuvent être aussi utilisées pour un travail in situ.

L’exposition présentée à la de galerie des Ponchettes de Nice du 1er février au 26 mars 2006, a conduit l’artiste à créer un aménagement rappelant celui d’une “ cathédrale et de sa nef ” : deux pièces sont installées à partir de filets, de savon, et de projection de ciment et de plâtre. Certains des travaux exposés ont été réalisés spécialement pour l’exposition.

Frédérique Nalbandian vit et travaille à Nice dans un des ateliers d’artistes municipaux de la Halle Spada.

Exposition du 1er février au 26 mars 2006

GALERIE DES PONCHETTES
77, quai des États-Unis – 06300 Nice
Tél. 04 93 62 31 24
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h – Entrée libre

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages