Récupération de Donnèe
17 C
Nice
6 avril 2024

Jardiner à Nice : plutôt chez soi ou dans un jardin collectif ?

En principe, chaque niçois peut installer son petit jardin chez lui. Mais faut-il encore avoir de la place ! Heureusement, le concept du jardinage a beaucoup évolué dans les grandes villes, notamment grâce au développement des jardins collectifs. Alors, lorsque l’on souhaite reprendre contact avec la nature et que l’on habite une grande ville comme Nice, une question se pose : vaut-il mieux jardiner chez soi, ou dans un jardin collectif ? Quels sont les avantages et les limites de ces deux méthodes ? Dans cet article, nous vous aidons à peser les pour et les contres afin de faire le meilleur choix possible. 

Quel espace disponible à la maison ?

Le jardinage est une activité de plus en plus répandue dans les villes françaises. Et cela fait sens, car elle a de nombreux avantages : elle vous permet notamment de rester en contact avec la nature, de contrôler les aliments que vous mangez et d’économiser de l’argent. Alors, si vous avez un peu de place chez vous, vous pouvez créer votre propre jardin. Aussi, nous vous conseillons de bien l’aménager en y ajoutant des allées avec du gravier. Cela vous permettra de vous déplacer dans votre potager sans écraser vos cultures. Vous pouvez aussi y installer un abri de jardin pour ranger vos outils.

Malheureusement, ce projet de jardin peut être difficile à mettre en place quand on habite une ville comme Nice : il n’y a souvent pas d’espace à la maison. On se retrouve alors avec des balcons et des terrasses remplis de fleurs et de mini-carrés potagers. Dans ce cas, le jardin collectif peut être une solution. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un immense espace où chaque habitant peut avoir sa parcelle pour jardiner. 

Distance et accessibilité

Jardiner à la maison supprime la question de la distance. Vous n’aurez pas à vous déplacer sur de longues distances pour cultiver vos plantes. Cette proximité vous permet également de faire un meilleur suivi de l’évolution de vos végétaux. 

Si vous jardinez dans un espace partagé, il sera forcément plus éloigné. À l’origine, les jardins collectifs étaient tous situés dans les périphéries des centres-villes. Il fallait donc parcourir plusieurs kilomètres pour aller s’occuper de ses plantes ! Un déplacement qui n’était pas évident voir impossible si l’on ne disposait pas d’une voiture pour transporter son matériel de jardinage (sac de terreaux, rateau, pioche, motoculteur, etc).

Mais avec le temps, les jardins collectifs situés en périphéries se sont peu à peu remplis et un nouveau concept a été créé pour pallier la demande des habitants. Les habitants de chaque quartier (de chaque rue ou même de chaque immeuble) peuvent désormais s’approprier un coin de terre qui n’est pas exploité pour jardiner. Avec ces nouveaux jardins collectifs situés au cœur de la ville, jardiner est accessible à tous !

Apprentissage et convivialité

Jardiner est l’un des meilleurs moyens pour se détendre et vivre des moments de convivialité. Si vous choisissez de jardiner à la maison, vous pouvez inviter votre petite famille à vous aider dans vos cultures. Ce sont des moments uniques qui permettent aux parents et aux enfants de s’amuser et de réaliser quelque chose ensemble. 

Mais le jardin collectif offre encore plus. Non seulement vous pourrez travailler sur votre parcelle en famille (comme à la maison), mais en plus, vous rencontrerez beaucoup d’autres personnes passionées par le jardinage. Et c’est souvent l’occasion de se faire de nouveaux amis et d’accumuler plein de nouvelles connaissances sur les plantes et leur culture !

Le jardin collectif est un lieu d’échange de connaissances, de semences, d’outils et de produits de récolte. Des avantages qu’on ne trouve pas avec le jardin de maison.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe