Récupération de Donnèe
11.4 C
Nice
23 avril 2024

Spectacles de rue à Nice: Un collectif nommé Anormal Crew

Derniers Articles

jpg_P240608_21.43_320x200_.jpgNice Premium: Nilton, vous êtes danseur au sein de la troupe Anormal Crew. Pouvez-vous nous en parler?

Nilton: C’est une compagnie de 12 danseurs. Soit 11 garçons et une fille, âgés de 18 à 31 ans. Le groupe est né en 2002. Depuis cette date, on se produit dans la rue. La zone piétonne et la place Masséna sont no terrains de prédilection, mais pas seulement.
On est ce que l’on pourrait appeler une compagnie semi-professionnelle. Nous participons à de nombreux événements, des concours, des représentations, des show-cases.

N.P: Pourquoi avez-vous choisi la rue pour vous produire?

N: Parce que le mouvement hip-hop s’est développé dans la rue. Et puis, cela nous permet d’avoir plus de liberté dans nos mouvements et par conséquent, dans nos chorégraphies. Ce qui n’est pas forcément faisable dans une salle de danse.

N.P: Dans votre spectacle, on peut remarquer divers pas appartenant à des danses telles que le rock. Quelles sont vos influences?

N: Effectivement, le «rocksteady»est présent dans nos enchaînements, mais pas seulement. Le jazz, les musiques dites «latinos» intègrent nos chorégraphies. Bien sûr, nos pas sont influencés par le hip-hop dont l’une des composantes est le break-dance. Il s’agit d’un ensemble de figures au sol comme le «freeze», sorte d’acrobatie dont le mouvement est parfois arrêté. Le hip-hop a différentes facettes. Les mouvements dits «debout» font aussi partie de cette base. Et puis bien sûr, la gymnastique acrobatique nous permet d’établir des figures tout en possédant un certain équilibre.

N.P: Vous évoquiez les concours et les shows-cases? Tout cela a-il scindé le groupe ou au contraire véhiculé un esprit de compétition?

N: Le groupe s’appelle Anormal Crew. Il symbolise l’amitié au sein du collectif. C’est ce qui diffère le plus de autres groupes. Là ou certains veulent se démarquer à cause de leurs ambitions démesurées, nous on souhaite simplement danser et véhiculer un message de paix et de tolérance.
Et puis on s’amuse, on délire. On est sérieux quand il le faut. On danse sur des musiques populaires, de styles assez variés. On a un esprit d’équipe, voilà tout.

N.P: Quels sont les projets d’Anormal Crew pour cet été?

N: Nous allons danser tout l’été en centre ville, dans la zone piétonne et sur la place Masséna. On souhaite créer un spectacle dans lequel on raconterait une histoire. Il y a aussi les concours et les représentations dans diverses discothèques. Et puis, quand on se produit dehors, les gens sont toujours fascinés par les prouesses techniques que les danseurs effectuent. Du coup, certains veulent se mettre au hip-hop! C’est un bon moyen de promouvoir ce mouvement. <img26205|right>

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages