Récupération de Donnèe
9.9 C
Nice
23 avril 2024

Nice 2009, balade dans le futur

Derniers Articles

place Masséna
place Masséna
Nice 2006 : la ville est prise au piège des travaux qui n’en finissent pas. Les alignements de plots rouges et blancs qui bordent bon nombre de rues du centre-ville font désormais partie intégrante du décor. La métamorphose est longue et les habitants, excédés, perdent peu à peu l’espoir de voir un jour l’éclat de l’antique cité rejaillir d’entre ces monceaux de gravats. Les rangs des opposants au tramway grossissent au fil des semaines de retard accumulées.

Au milieu de ce climat de « grogne générale », la mairie expose, depuis la mi-juin et jusqu’au 15 septembre, son plan d’aménagement urbain afin de calmer les esprits. Vous êtes quelques-uns à avoir poussé les portes du forum d’architecture et d’urbanisme du Vieux Nice, place Pierre Gautier. Pour tous les autres, voici à quoi pourrait ressembler la journée d’un jeune niçois en 2009.


Nice 2009 : Il est 9h du matin ; Léo, étudiant en Master de psychologie à l’Université Saint Jean d’Angely se réveille dans une des chambres de la nouvelle cité étudiante située aux abords des nouveaux bâtiments universitaires. En trois ans, le quartier s’est dynamisé et est devenu un véritable petit campus avec ses boutiques, ses bars et cafétérias et des chemins piétonniers dignes de ce nom. Après deux heures de cours, le jeune homme se rend à l’arrêt de tram de la fac pour aller retrouver des amis place Garibaldi. Depuis la mise en route de la première ligne de tramway niçoise, il paraît inconcevable, pour Léo, de se déplacer en voiture pour se rendre au centre-ville. Bien que les travaux d’aménagements urbains aient grandement aidé à désengorger le trafic en périphérie de Nice, le cœur de la ville connaît toujours les mêmes problèmes de circulation et de stationnement. Conséquence logique : les usagers du tram sont de plus en plus nombreux. D’autant que cette rame ultramoderne de transports en commun offre à ses passagers un confort et une sécurité exemplaires.

À l’arrêt Garibaldi, Léo est légèrement en avance à son rendez-vous et devra attendre les autres une dizaine de minutes; qu’à cela ne tienne, c’est justement l’occasion d’aller visiter le site archéologique de la tour Pairolière. Découverts durant la construction des voies dédiées au tramway, ces vestiges d’anciens remparts, datant de la fortification de la ville, ont été préservés sous une énorme dalle de béton qui abrite désormais un mini musée gratuit et ouvert à tous. Prévenu par téléphone, Léo se rend finalement place Masséna pour retrouver ses amis. Le lieu est vaste ; les automates et autres troubadours y ont trouvé leur scène et amusent les passants. Les camarades de Léo l’attendent sur un banc, dans la fraîcheur humide de la grande fontaine. De là ils se rendent en tram dans une grande surface de l’avenue Jean Médecin. Les commerces n’y ont jamais aussi bien marché, l’accès en étant grandement facilité par les transports en commun.

St Jean d'Angely
St Jean d’Angely

Il est maintenant 15 heures ; après ce début d’après-midi « shopping » passé en ville, Léo et ses amis se rendent dans le Vieux Nice. Ici, peu de choses ont changé et ce n’est pas pour leur déplaire. Finalement la soirée débutera certainement place Garibaldi ou le long de la promenade du Paillon qui, depuis 2 ans est devenue le lieu de rendez-vous de la jeunesse nissarde. Chaque soir, elle arrive en tram depuis les quatre coins de la ville, avant de regagner le centre historique. Et si la fête continue jusqu’au matin, il sera encore temps d’aller voir le soleil se lever depuis la nouvelle base nautique du port. Bref, une journée comme une autre finalement. Dommage que la cousine de Léo, qui habite plus à l’Ouest, doive encore jongler avec les horaires de bus et n’ait pas pu les rejoindre ce soir. Vivement, pour elle, que la construction de la deuxième ligne de tramway s’achève.

Cette simulation est, certes, bien alléchante. C’est d’ailleurs la vision d’avenir que propose l’exposition qui se tient en ce moment même au forum d’architecture et d’urbanisme de la ville. La réalité, en raison, notamment, du retard pris par les travaux, peut s’avérer bien différente. Toutefois, gardons espoir et, pour tous les optimistes, voici quelques liens complémentaires :

le site officiel du tram
les 10 projets urbains pour Nice, demain
simulation virtuelle du trajet du tramway

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages