Récupération de Donnèe
11.4 C
Nice
23 avril 2024

Les policiers niçois

Derniers Articles

Juste à côté de l’entrée Est de la voie Mathis se trouve le PC de la police municipale. Ce n’est certes pas un bunker, mais le Poste de Contrôle semble être là incognito. De celui-ci se coordonnent les interventions de la police municipale.


pmlogo.jpg Trois lignes radio différentes, des écrans pour visionner les 186 caméras placées dans la ville de Nice, mais aussi un strict et nécessaire travail de secrétariat pour répertorier toutes les interventions effectuées par les agents. Tout est inscrit sur la main courante.
Des mauvaises langues s’élèveront pour dire : « tout ces moyens pour une simple police municipale ». La réponse c’est Maurice qui la donne : « Nos pouvoirs ont été étendus, nous intervenons sur les infractions au code de la route ».

Une précision malgré tout : les caméras, dont l’installation est coûteuse, n’ont pas été mises en place à la seule attention de la police municipale. Le CRT (centre de régulation du trafic) l’utilise également. Les agents de la police municipale travaillant au PC se positionnent derrière les radios. Ils guident, orientent, conseillent, renseignent les agents sur le terrain. Les écrans de contrôle sont visionnés lorsqu’une intervention se déroule sur un site filmé.

« En trois ans, nous n’avons vu qu’un flagrant délit grâce aux caméras : des hommes armés. Nous avons alors alerté les services de sécurité pour qu’ils interviennent. Nous les utilisons lors des manifestations ou des défilés. Nous positionnons une caméra au début et à la fin du cortège », précise Maurice.

Ce PC dispose d’un poste mobile. Il a exactement les mêmes fonctions que le PC mais est utilisé lors des événements comme le triathlon, avec le souci d’optimiser les compétences de la Police Municipale.

pmradio.jpg Ce haut lieu de la sécurité municipale a la charge également d’alerter tous les services (mairie mais aussi écoles, pompiers ou maison de retraite) en cas de pic de pollution. La liste des fonctions est longue, et pour cela 17 agents sont détachés. Il y a Maurice, Patrice, Alain, Nicole, Jean-Pierre, Marilyne la ravissante standardiste chargée de gérer la fourrière, et les onze autres agents. Ils travaillent généralement à 5 ou 6. Moins ce n’est pas suffisant pour être efficace et plus c’est trop… Juste une question d’arithmétique !

De leur tour de contrôle, les aiguilleurs du ciel de la Police Municipale peuvent analyser au mieux les infractions sur Nice et notamment pendant la saison estivale. « Il n’y a pas plus d’infractions en été, on remarque juste que les interventions sont plus concentrées sur l’hypercentre et les plages », confie Maurice.

Ainsi, lorsque vous emprunterez la voie Mathis par l’entrée Est, vous regarderez différemment ce bâtiment à la droite du tunnel. Ce lieu est un bastion, peut-être secret (moins maintenant) de la ville de Nice.

Vincent Trinquat

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages