Récupération de Donnèe
11 C
Nice
24 février 2024

Le Nice Jazz Festival ouvre ses portes avec un hommage à Miles Davis

Derniers Articles

A l’occasion du Nice Jazz Festival qui va se dérouler du 8 au 12 juillet 2011, la Ville de Nice ouvrira les festivités avec un hommage à Miles Davis et un plateau consacré au Jazz Vocal. Vous pourrez ainsi découvrir ou re découvrir en live, un des albums phares de Miles Davis : « Kind Of Blue », revisité par la crème du Jazz français, accompagné par un des saxophonistes de Miles, Rick Margitza.


jazz-davis.jpg Le parrain du festival John McLaughlin sera également sur scène, pour présenter son dernier projet « To the One ». Il profitera de la programmation le même soir de Mike Stern qui a invité Didier lockwood, pour partager la scène pour quelques morceaux dédiés à leur Mentor Miles Davis.

Le Nice Jazz Orchestra promet également ses surprises en présentant son dernier album « Festival ». Les membres de l’orchestre rendront hommage au trompettiste François Chassagnite disparu trop tôt, qui a enregistré avec eux ce dernier opus. Ils accompagneront ensuite, la vocaliste Roberta Gambarini et le maître de l’orchestration Michel Legrand.

Rendez-vous au Nice Jazz Festival pour l’ouverture dès le 8 juillet à 18h30…

Au programme :

Kind of Blue revisited/Mike Stern & Didier Lockwood/ John McLaughlin & the 4th Dimension/ Nice Jazz Orchestra/ Roberta Gambarini/ Michel Legrand.

Scène Théâtre de Verdure

jazz-nice-jazz.jpg Nice Jazz Orchestra à 19h30

L’objet du Nice Jazz Orchestra est de présenter les meilleurs solistes du jazz azuréen et de défendre un répertoire large, tourné vers la création, le jazz moderne, les compositeurs de jazz français et européens mais aussi vers la relecture innovante des répertoires du jazz peu joués, mettant en œuvre des orchestrations originales ou en faisant appel à des artistes extérieurs à la musique, notamment des peintres, des plasticiens ou des danseurs.

Line up : – Direction musicale: Pierre Bertrand -Sax: Jean Marc Baccarini, Jean Christophe Dicostanzo, Christian Bonichi, Ludovic Tallarico, Benjamin Boutant -Trombones: Frédéric Luzignant, Francesco Castellani, Alex Perdigon, Laurent Bella-Trompettes: Joel Chausse, Tony Russo, Philippe Giuli, Philippe Bleuez -Piano: Fred D’oeniltz -Guitare: Amaury Filliard -Basse: Christian Pachiaudi -Batterie: Alain Asplanato -Percussions: Minino Garay

jazz-gambarini.jpg Roberta Gambarini à 20h

Roberta Gambarini est née à Turin, en Italie. Issue d’une famille où le jazz était apprécié, dès sa dix-septième année, elle débute des cours de chants et se produit dans divers clubs du nord de l’Italie. Elle déménage ensuite à Milan afin de poursuivre sa carrière en tant que chanteuse de jazz.

En 1988, elle part pour les Etats-Unis et se fait très vite remarquer par les professionnels du jazz, en terminant 3ème au Thelonius Monk International Jazz Vocal Competition. Son premier album solo, « Easy to Love » sort en 2006. Il rencontre un écho très favorable de la critique et se voit même nominé aux Grammy Awards dans la catégorie Best Jazz Vocal Album. En 2008, elle enregistre un nouvel album intitulé « You Are There » avec le légendaire pianiste, Hank Jones.

Roberta Gambarini enchaîne les performances avec des musiciens tels que Roy Hargrove, Ron Carter, Herbie Hancock, James Moody ou encore Toots Thielemans. Son dernier album s’intitule « So in Love ».
Line up : Roberta Gambarini (vocal) accompagnée par le Nice Jazz Orchestra

jazz-legrand.jpg Michel Legrand à 21h15

Michel Legrand est l’auteur de plus de 200 trames pour le cinéma et la télévision. Il a également à son actif plusieurs comédies musicales et plus d’une centaine d’albums. Par ailleurs, il a gagné 3 Oscars (sur 13 nominations), 5 «Grammys » et a été nommé pour un « Emmy ».
Son premier album intitulé « I love Paris » est l’une des meilleures ventes de tous les temps dans la catégorie albums instrumentaux.
Il est un véritable virtuose du jazz, pianiste classique, compositeur accompli. Habité des grandes formations, il s’est produit avec les meilleurs orchestres à travers le monde, notamment ceux de Saint Petersbourg, Vancouver, Montréal, Atlanta et Denver.
Michel Legrand a accompagné entre autre Frank Sinatra, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan. Il a également donné la réplique à Stan Getz. Il est sans nul doute un des musiciens français majeurs ayant toujours su faire varier les plaisirs tout au long d’une carrière riche en rebondissements.
Line up : Michel Legrand (vocal et piano) accompagné par le Nice Jazz Orchestra

Scène Masséna

jazz-miles-davis.jpg Kind of Blue Revisité à 19h30

L’album Kind Of Blue de Miles Davis cinquante années après sa sortie, reste le disque de jazz le plus vendu de tous les temps. Musiciens, critiques et simples discophiles le citent parmi leurs musts pour l’île déserte. Cet album a infléchi à jamais le devenir de toutes les musiques, qu’elles soient jazz, pop ou contemporaines.
Un demi-siècle plus tard, l’écho de Kind Of Blue est toujours dans l’air. Il s’imposait que le concert d’ouverture du Nice Jazz Festival propose à un casting très relevé de le revisiter et de mesurer la profondeur de la trace qu’il nous a laissée.
Autour du saxophoniste ténor américain Rick Margitza, ex-compagnon de route de Miles Davis et phare de ce projet, la fine fleur de la nouvelle vague française.

Line up : – Alex Tassel : trompette – Rick Margitza : sax ténor – Pierrick Pédron : sax alto -Baptiste Trotignon : piano – Jérôme Regard : contrebasse – Julien Charlet : batterie

jazz-lockwood.jpg Mike Stern & Didier Lockwood à 20h15

Rencontre explosive, marquée du sceau du jazz fusion, entre Mike Stern qui fut consacré par Miles Davis, et Didier Lockwood qui débuta avec le groupe Magma. Didier Lockwood, bien qu’identifié comme le fils spirituel de Stéphane Grappelli n’a surement jamais eu besoin de s’inspirer d’un style pour être ce qu’il est : l’inventeur d’un son unique, porté par un swing et une virtuosité qui le positionne comme l’un des plus grands violonistes de jazz de la scène internationale.
Derrière lui, déjà plus de trente ans

d’une carrière exceptionnelle où l’on retrouve constamment une énergie et un désir de s’engager dans des directions toujours très créatives. Il est l’invité d’un ancien compagnon de Miles Davis que l’on retrouve sur l’album « We want Miles », le guitariste hors pair Mike Stern. Ce dernier mêle à la liberté du jazz, l’énergie du rock mais aussi du funk. Il est une référence en matière de Jazz fusion.

Line up : Mike Stern (guitare) – Didier Lockwood (violon électrique) – Tom Kennedy (basse électrique) – Dave Weckl (batterie)

jazz-mclaughlin.jpg John McLaughlin & The 4th Dimension à 22h

Avec son nouvel album « To the One » (Abstract Logix/Mediastarz), le guitariste et compositeur légendaire John McLaughlin (récompensé d’un Grammmy Award en 2010) nous offre un exceptionnel voyage dans le temps.

Les six compositions originales de cet album, de par leurs conceptions rythmiques, harmoniques mais également par l’interaction télépathique du groupe s’inscrivent dans la droite lignée de l’influence du chef-d’œuvre spirituel de John Coltrane en 1965 « A Love Supreme ». « To The One » est un ardent et sincère ouvrage, s’inspirant en premier lieu du challenge artistique et spiriruel proposé dans le chef d’œuvre de John Coltrane, mais aussi en utilisant le vocabulaire musical et technique très visionnaire que John McLaughlin a aiguisé depuis le début de son illustre carrière.

Line up : John McLaughlin & the 4th Dimension with Gary Husband (keys & drums), Etienne Mbappé (bass), Ranjit Barot (drums)

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages