Récupération de Donnèe
24.5 C
Nice
12 juillet 2024

La majorité départementale se félicite pour son compte administratif

Derniers Articles

Hier, le conseil départemental des Alpes-Maritimes était réuni en séance plénière pour évoquer principalement le compte administratif 2022.

Bonne nouvelle, malgré les différentes crises traversées ces dernières années dont l’impact se fait toujours ressentir, le résultat est positif. Avec 1,754 milliard de dépenses pour 1,875 milliard de recettes, le président du Département des Alpes-Maritimes Charles-Anges Ginésy se dit fier du travail accompli par les quelque 4 300 agents “qui œuvrent chaque jour pour mettre en œuvre les décisions politiques que nous prenons dans cet Hémicycle”. 

Une balance positive ramenée à 40 millions d’euros après reprise des résultats de l’exercice précédent (-80 millions d’euros). La principale raison de ce résultat relève des droits de mutation. Où en d’autres termes, les taxes engrangées par la collectivité sur les ventes immobilières. Celle-ci représente en 2022 près de 690 millions d’euros. Un record prouvant la bonne santé du marché immobilier dans le département.

80 millions pour la reconstruction des vallées 

Sur les 298 millions d’euros investis (hors dette toujours estimée à 857 millions d’après l’opposition), 80 millions ont été dédiés à la reconstruction des vallées après le passage de la tempête Alex. Des travaux qui devraient prendre fin durant l’année en cours et qui auront coûté au Département près de 315 millions d’euros.

Au rang des autres investissements on notera une dépense de 600 millions d’euros consacrée au social. Celui-ci comprend notamment des subventions pour venir en aide aux populations dans le besoin. Comme par exemple les migrants mineurs mais aussi le maintien des personnes âgées ou handicapées à domicile ou encore les futurs parents avec la création de la Maison des 1 000 jours.

Enfin, l’engagement pour un département plus responsable reste un cheval de bataille important. Il est représenté par le lancement d’appels à projets spécifiques liés à l’eau (gestion et réutilisation des eaux usées traitées) ayant nécessité un investissement de 7 millions d’euros.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages