Récupération de Donnèe
11 C
Nice
24 février 2024

La campagne d’été de dépistage des risques de séropositivité

Derniers Articles

Le département des Alpes-Maritimes reçoit plus d’un million de touristes durant la période estivale. Dans ce contexte, plus de 300 manifestations culturelles sont organisées par les collectivités territoriales en direction du grand public mais aussi et surtout des jeunes.

depistage_sida.jpg Les concerts, les lieux festifs, les marchés, les gares sont des lieux où une dynamique de prévention et de réduction des risques de transmission du VIH (dépistage rapide), des IST, des hépatites et de la consommation de produits psychoactifs. peut être mise en place en partenariat avec les acteurs locaux.

Ce programme de prévention et de réduction des risques est développé depuis 12
ans.

Avec plus de 7.400 cas de SIDA déclarés, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur reste
la région la plus vulnérable face à l’épidémie, après l’Ile-de-France. Le nombre de déclarations de séropositivité en région PACA a encore augmenté de 2008 à 2011 et le chiffre encore provisoire pour l’année 2012 laisse entrevoir une accentuation de cette augmentation.

En région PACA, les hommes ayant des relations avec les hommes (HSH) constituent
le groupe majoritaire depuis 2008 parmi les nouvelles séropositivités déclarées et ils
représentent près de 60% des cas en 2010.

Une part importante des diagnostics de séropositivité se fait de manière précoce mais
le dépistage tardif existe également. En 2010, 36% des cas de SIDA diagnostiqués en
PACA concernent des personnes qui ignoraient leur séropositivité avant le stade
avancé. En France, 40 à 50.000 personnes ignorent leur séropositivité.

L’utilisation du préservatif* au cours d’un premier rapport se systématise. L’idée de se
protéger dès le premier rapport sexuel semble donc de mieux en mieux ancrée dans
l’esprit des jeunes.

Depuis plus de dix ans, le taux de contraception féminine en France est l’un des plus
hauts d’Europe : plus des deux tiers des femmes en âge de procréer utilisent
aujourd’hui un moyen de contraception. La pilule est le plus fréquent en particulier
chez les jeunes femmes : 60% des 20-24 ans.

Il est donc important de mettre en place des actions de prévention comme la
« Campagne Eté » sur les lieux festifs.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages