Élections législatives : ce que l’on sait sur les candidatures des députés dans les Alpes-Maritimes

Ce dimanche 9 juin, le président Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l'Assemblée nationale. Voici ce que l'on sait sur les candidats des Alpes-Maritimes pour les législatives du 30 juin et 7 juillet prochains.

0
85
Photo DR

Des législatives précipitées. Après le résultat des Européennes, le président Emmanuel Macron a choisi de dissoudre l’Assemblée nationale après la victoire du Rassemblement National aux Européennes. La campagne officielle des législatives débutera le lundi 17 juin, à deux semaines du premier tour le 30 juin. Ainsi les candidats ont jusqu’au 16 juin pour se présenter. Dans les Alpes-Maritimes, la majorité des candidats sortant repartent en campagne.

Les députés LR sortant se représentent

Cette nouvelle opportunité de contre-carrer le président a été vite saisie par Christelle D’Intorni, qui a annoncé sa candidature sur X. Si elle est à nouveau élue, c’est pour stopper le « déclin de la France dans lequel le macronisme nous a plongé », écrit-elle sur son compte X.

Sans surprise, Éric Ciotti, président des Républicains sera candidat à sa propre réélection. Éric Pauget, Alexandra Martin, et Michelle Tabarot n’ont pour l’instant pas proposé leur candidature, mais ils devraient aussi se représenter. Pour ces législatives, ils remettent en cause plus que jamais leur majorité dans le département, compte tenu du faible score obtenu par leur candidat François-Xavier Bellamy aux élections européennes (8,87%).

L’ex-députée Laurence Trastour-Isnart aimerait être candidate dans les Alpes-Maritimes. « J’ai posé ma candidature auprès d’Eric Ciotti », explique-t-elle. Mais elle ne sait pas si elle obtiendra l’investiture de son parti.

L’ancien député de la majorité présidentielle se représente

Après avoir annoncé qu’il hésitait encore, Phlippe Pradal, ancien maire de Nice est finalement candidat à sa réélection dans la 3e circonscription des Alpes-Maritimes.

Les candidats sortant RN s’empressent de répondre « présent »

Bryan Masson, député de la 6ème circonscription et Alexandra Masson, députée de la 4e circonscription, tous deux membres du parti LR seront candidat à leur propre réélection. Lionel Tivoli retourne en campagne au nord-ouest des Alpes-Maritimes.

En route vers une alliance des gauches ?

Julien Picot, secrétaire départemental du PCF06 appelle les gauches républicaines à se responsabiliser pour « bâtir dans l’urgence un projet et une stratégie afin de faire barrage à l’extrême droite au niveau national mais aussi départemental. »

Même injonction du groupe Viva, où l’heure n’est pas à la résignation, mais au contraire, à la « mobilisation ». Ainsi les gauches pourraient présenter des candidatures communes dans chaque circonscriptions avec un leitmotiv : « se rassembler face à l’extrême droite. »

Auteur/autrice

Laisser un commentaire