Récupération de Donnèe
16.2 C
Nice
17 avril 2024

Des étudiants de l’IUT de Nice primés au Salon Challenges Entreprise de Paris.

Derniers Articles

Organisé tous les ans par l’Association Jeunesse et Entreprise (AJE) basée à Paris, cet événement vise à susciter une compétition sur l’ensemble du territoire français entre les différents Instituts Universitaires de Technologies. Dans le but de rapprocher étudiants et entreprises locales ou régionales, des étudiants inscrits dans les IUT, option techniques de commercialisation ainsi que ceux des Ecoles Supérieures de commerce deviennent « Ambassadeurs » d’entreprises. Ce faisant, ils s’engagent à représenter l’entreprise, à l’étudier sous toutes ses formes et à rédiger un dossier montrant ses atouts dans différentes catégories (pérennisation, qualité, création d’entreprise, export, innovation, sécurité environnement). Examinés par un jury, les meilleurs dossiers et les meilleures entreprises sont primés et leurs « représentants » invités gracieusement dans la capitale pour y recevoir leur trophée et rencontrer de nombreux responsables d’entreprises nationales, également conviés à cette occasion.

Leslie Laurent et Baptiste Baraudou
Leslie Laurent et Baptiste Baraudou
Cette année Leslie Laurent et Baptiste Baraudou se sont portés candidats pour représenter l’entreprise « Les Fils de Marius Auda », producteur de salades, d’herbes aromatiques et de fleurs comestibles. Située dans la plaine du var, l’entreprise est née dans les années 1936 à Gattières, dans le Haut Pays niçois. Fondée par Marius Auda, elle est aujourd’hui dirigée par ses quatre petits enfants et compte une cinquantaine de salariés. La compagnie « Les Fils de Marius Auda » a été primée pour sa qualité, notamment pour sa chaine de production qui veille à la qualité : elle élabore, conditionne, sans additif ni conservateur, et commercialise des herbes aromatiques fraîches, des salades, ainsi que des fleurs comestibles (pensées, tagètes, muffliers et oeillets de poète), autant d’ingrédients appréciés notamment par les chefs de la gastronomie du Sud et, plus récemment, par ceux exerçant à l’étranger. La démarche « qualité », bien qu’elle n’ait été inscrite qu’en 1991, est attachée depuis toujours à la production, de la graine à la récolte et correspond « à l’essence du travail paysan » dans sa plus noble acception. La traçabilité des produits est totale et permet de remonter à l’origine des graines utilisées. Une exigence louable en ces temps d’incertitudes alimentaires.

NB: Un prix dans la catégorie « Sécurité et Environnement » a également été décerné à un autre groupe d’étudiants de l’IUT de Nice (Cyrine Klai, Laura Mercuri et Jérémy Ferret) et à l’entreprise la SABLIERE DE CALENZANA BALAGNE, située en Haute Corse.

https://www.mariusauda.fr/

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages