Récupération de Donnèe
23.1 C
Nice
13 juillet 2024

Christian Estrosi lance les travaux de démolition de la gare routière

Derniers Articles

Christian Estrosi a donné le premier coup de pioche de la démolition de la gare routière. Cet événement marque le début de la première phase des travaux qui durera un mois et demi. La deuxième phase est prévue pour juin 2011. La destruction de la gare routière entre dans le projet de la coulée verte qui devrait être livré d’ici septembre 2013.

c._estrosi_-_gare_routiere.jpg La gare routière sur le boulevard Jean Jaurès, c’est fini. Hier, Christian Estrosi a donné le coup d’envoi des travaux pour la partie nord de la gare. « La démolition de la partie nord de la gare démarre aujourd’hui et durera un mois et demi. L’autre partie devrait être détruite entre juin et septembre prochain » explique le maire de la cité azuréenne. La destruction de la gare routière entre dans le cadre du projet de coulée verte initié par le maire de Nice. « Cette coulée verte représentera douze hectares d’espaces verts en plein coeur de ville. Elle s’étendra du théâtre de Nice jusqu’au jardin Albert Ier » signale l’élu niçois. Un projet de « trame verte » qui représente deux années de travaux. Des arrêts provisoires ont été mis en place pendant les travaux Depuis le 5 janvier et la fermeture définitive de la gare, les arrêts et terminus de certaines lignes se sont vus modifiés. Les habitués des lignes urbaines, départementales ou encore régionales ont du s’y faire. Même si le maire niçois s’est félicité « de l’efficacité de la campagne de communication à la suite des changements dans les lieux d’implantation des arrêts et terminus  », certains voyageurs sont encore un peu perdus. On peut en entendre quelques uns demander encore où se trouve l’arrêt pour telle ou telle ligne. Une habitude à prendre pour ces derniers. À terme, la gare routière sera remplacée par deux pôles multi modaux. Un à Saint Augustin, l’autre à Saint Jean d’Angély. Le parking Shell rasé Le parking mitoyen à ce qui était la gare routière sera, lui aussi, rasé. Tous les abonnés du parking Shell seront répartis sur d’autres parkings alentours : « nous nous sommes mis d’accord avec Benoît Kandel, mon premier adjoint et président de la SEMIACS, pour répartir les abonnés actuels sur les parkings alentours » confie Christian Estrosi. De même, il explique qu’un nouveau parking verra le jour à l’issue des travaux, « le parking sous Sulzer mettra à disposition des automobilistes plus de places. Ce ne sont pas moins de 450 places de parkings qui nous seront livrées une fois les travaux terminés ! » Pour conclure l’élu niçois déclare que « tout ce projet a pour but de créer un espace qui va renforcer l’attractivité du quartier mais aussi la cohésion économique et sociale. Ca donnera une valeur ajoutée aux activités commerciales qui vont se développer !  » La coulée verte devrait être livrée en septembre 2013.

Documents joints

arrets_provisoires_gr.pdf

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages