Récupération de Donnèe
32.9 C
Nice
10 juillet 2024

Christian Estrosi annonce sa démission de la présidence de la Métropole Nice Côte d’Azur

Ce mercredi 10 juillet, à l’occasion du Conseil métropolitain, Christian Estrosi a annoncé sa démission de la présidence de la Métropole Nice Côte d’Azur. Le maire de Nice devrait déposer une nouvelle candidature dans les prochaines heures afin de briguer un nouveau mandat.

Grande surprise au Conseil métropolitain, ce mercredi 10 juillet, alors que 133 délégués sont venus discuter autour de plusieurs délibérations. Le maire de Nice, Christian Estrosi, a annoncé sa démission du poste de président de la Métropole, lors de son dernier discours.

« Mes chers collègues, une période s’achève »

Sa décision est prise, et cela en raison des divergences, des oppositions et des tensions au sein du groupe.

« Comme toute la France et comme toute notre région, nous devons faire face à la recomposition politique et à la montée des extrêmes, de gauche comme de droite. Au cours de la campagne électorale qui vient de s’achever, certains d’entre vous ont tenu des déclarations très hostiles à l’égard de la métropole, de son action et de ses services. Était-ce par posture ou par conviction ? », évoque Christian Estrosi lors de son discours.

Avant de terminer sur ces mots : « Comme élus, nous avons un devoir de clarté et de cohérence. Nous le devons à nos concitoyens pour qui et au nom de qui nous travaillons ici et par ailleurs. Comme il n’est pas question pour moi de présider un exécutif où figurent des élus d’extrême- droite ou d’extrême-gauche, ou leurs soutiens et comme la confusion qui règne dans notre assemblée dégrade l’image et l’action de notre Métropole, je vous informe que j’ai décidé de démissionner de mon poste de président de la Métropole ». 

Une façon de clarifier la situation

Un discours qui a suscité des réactions, comme celle de Louis Nègre, président délégué et maire de Cagnes-sur-Mer : « la situation est un peu complexe et on constate que nous avons des oppositions externes très connues et une fracture qui se produit petit à petit. Mais aussi des positons internes divergentes dans lesquelles la majorité n’est plus suivie. Le président procède à une opération de clarification pour que chacun puisse se situer où il le souhaite »

Toute la procédure est alors mise en place pour réélire un président, les bureaux et les commissions.

« J’ai déjà reçu la candidature de Christian Estrosi qui se représentera à nouveau au poste de président de la Métropole », ajoute Louis Nègre. Une bonne façon de clarifier la situation et de prendre ses responsabilités vis-à-vis des Français et de la Métropole.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe