Récupération de Donnèe
23.2 C
Nice
28 mai 2024

« Air Food » : Manifestation Place Garibaldi pour sauver l’aide alimentaire

Derniers Articles

Hier matin, Place Garibaldi, La Banque Alimentaire et Le Secours Catholique organisaient un « Air Food » pour protester contre la fin de l’aide alimentaire européenne d’ici quelques mois.


img_8645.jpg étaient une petite centaine à se réunir, hier, sur la Place Garibaldi à 11h30. Les associations d’aide telles La Banque Alimentaire, Le Secours Catholique, Les Restos du Cœur et La Croix-Rouge se sont toutes réunis pour montrer la nécessité de maintenir le programme d’aide alimentaire européen. Les slogans sont clairs « Dites non à la suppression du plan d’aide aux plus démunis », « Ensemble aidons l’homme à se restaurer ». Montrer que si nous faisons rien, les plus pauvres, les plus précarisés n’auront plus rien dans leur assiette. Une aberration pour un pays comme la France. Mais le mal ne se cantonne plus à l’Hexagone mais bien à l’Europe : « Dans un an, 18 millions d’européens ne feront pas semblants ».

Comme à la cantine, les bénévoles tapent avec leur couverts pour scander « Aidez-nous, nous avons faim ». Mais rien dans les assiettes en plastique. Se filmer en faisant semblant de manger et de boire à table pour montrer que les plus démunis ne peuvent plus se nourrir correctement. Couverts, spatules, couvercles, tout est bon pour faire un maximum de bruit et enfin se faire entendre par les élus mas également par les passants face à une situation délicate. Même une Ola s’empare de ce pique-nique improvisé. Chaque passant tourne obligatoirement la tête et s’arrête quelques secondes ou minutes pour voir. Un énorme coup de publicité pour ces associations et pour sensibiliser l’opinion publique sur ce grave problème

Le FMI a annoncé que pour 1€ produit, cela représentait 3€ pour la communauté. Un constat alarmant. Les aides sont malheureusement vues à la baisse. Au lieu des 500 millions prévus, Bruxelles prévoit une enveloppe de 2,5 milliards d’euros sur 7 ans, soit 360 millions par an. Une prolongation du programme existant avait été conclue jusqu’à la fin 2012, elle arrive donc à expiration. Sept pays membres de l’UE (Suède, Allemagne, Pays-Bas, Autriche, République Tchèque et le Royaume-Uni) estiment que ces actions doivent dépendre des Gouvernements nationaux et non-plus de Bruxelles. La Capitale de l’Union Européenne va examiner ce programme d’ici la fin de la semaine.

Plusieurs manifestation de ce genre se sont déroulées ou se dérouleront dans les prochains en France. Caen, Blois, Limoges, Saint-Brieuc et bien sur Paris, la liste est longue. En Europe, Berlin, Barcelone ont déjà pris les devants. Comme quoi l’Europe doit vite trouver des solutions.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages