27.6 C
Nice
10 août 2022
27.6 C
Nice
10 août 2022
spot_img
Lorenzo Sinic
Lorenzo Sinic
Journaliste pour Nice Premium depuis Juillet 2021. Responsable de la publication et des podcasts de Nice Premium. Rédacteur principal pour les catégories "Sport" et "OGC Nice".

Derniers Articles

Un escape game « égalité » présenté à l’hôtel de ville

4 min de lecture

Depuis sa signature à la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, la capitale azuréenne et la Métropole Nice Côte d’Azur multiplient les initiatives contre les discriminations. Un dispositif réalisé en collaboration avec plusieurs associations a été présenté ce vendredi.

En partenariat avec l’association G-ADDICTION, un escape Game dédié à la lutte contre les violences intrafamiliales et faites aux femmes, a été présenté ce vendredi 29 juillet.

L’objectif est de sensibiliser et d’impliquer le jeune public, pour en faire un acteur fort de la prévention. Cela permettra de créer les conditions du respect mutuel entre filles et garçons, d’informer sur les structures d’aides aux victimes, de lutter contre le harcèlement, le cyberharcèlement, les violences, les propos dégradants.

En compagnie de Maty Diouf, adjointe à la mairie de Nice (déléguée à la Lutte contre les discriminations, aux Droits des femmes, aux Actions Humanitaires et aux Solidarités Internationales) et du Docteur Hervé Cael, conseiller municipal (Subdélégué à la Maison de Santé et aux Relations avec les établissements de santé), le dispositif a été présenté à des jeune issus d’associations ou de l’École de la seconde chance.

Avant l’ouverture de l’escape game dans la Salle Giordan de la Mairie principale de Nice, l’élue niçoise s’est adressé aux jeunes :

“Appropriez-vous ces indices, essayez d’en garder des mots, de travailler sur certaines postures. Tous ces mécanismes qu’il faut travailler ensemble pour améliorer le vivre-ensemble et baisser les inégalités…” 

Hervé Cael et Mate Diouf s’exprimant aux jeunes avant le lancement du dispositif

Après le discours de Maty Diouf, ils ont découvert par groupe de 10 cet escape game inédit. Ils ont dû résoudre des énigmes en 4 espaces/décors différents : une salle de classe, un stade de foot, une chambre d’adolescent et un tribunal. Chaque pièce étant liée à une problématique distincte, ils assistent donc aux différentes situations dans lesquelles on peut retrouver les violences intrafamiliales et faites aux femmes.

Une véritable salle de classe a été installée en plein coeur de la Mairie

Quentin Matton qui préside G-ADDICTION, l’association créatrice de l’escape game, est revenu sur le choix d’utiliser cet outil pédagogique ludique, innovant et collaboratif :

“En cassant les codes, en adoptant des approches différentes, on peut agir différemment pour l’égalité, contre les violences intra-familiales, mais en captant les jeunes via l’interactivité, le jeu, le ludique et le pédagogique. On révolutionne les façons de faire en utilisant subtilement cet outil qui fait un carton chez les jeunes”.

Un témoignage qui fait écho au commentaire d’Emrys, 18 ans, à la sortie du parcours :

“J’ai l’habitude de faire des escapes games, celui-ci avait un thème complètement différent des autres, mais très intéressant parce qu’il est au cœur de notre société. C’est très instructif, intuitif et ça reste un jeu même si le sujet en lui-même n’en est pas un. Le fait que ça doit tourner en un jeu, on s’y intéresse. »

Le président de l’association G-ADDICTION a également expliqué la raison de cette installation en plein cœur de l’hôtel de ville :

“L’égalité, c’est une valeur fondatrice de la république. Promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, lutter contre les discriminations et contre les violences, ici en Mairie, dans la salle du Conseil municipal, c’est un geste fort”.

Hervé Cael et Quentin Matton dans le décors du stade de Football

Financé par le FEDER dans le cadre du projet européen ProSol FEMMES et piloté par la Métropole Nice Côte d’Azur, ce dispositif est adaptable à différentes audiences, tout en étant modulable en fonction du lieu de l’action ciblé. Dans les prochaines semaines, il posera ses décors dans plusieurs établissements azuréens.

à lire

Reportages