Récupération de Donnèe
18.2 C
Nice
17 avril 2024

Le Pilou, le jeu pour pas un euro

Derniers Articles

pilou.jpg
Que ce soit au Championnat du Monde de Coaraze ou sur la placette de Saint Roch, un dimanche en fin d’après-midi, une partie de Pilou, Pilo en niçois, reste, bel et bien, un moment empli d’une multitude de symboles et de traditions.

Dans chaque pratique sportive, il est nécessaire d’avoir un matériel adéquat (football, basket, pétanque), et parfois même onéreux (ski, tennis, golf), alors que pour jouer à ce sport, vraisemblablement né à Nice dans les années 40, il vous suffit d’être « riche » d’une pièce de 25 centimes d’anciens Francs trouée en son milieu (diam : 24mm – diam. trou : 6mm – épaisseur : 1,5mm) et d’un bout de papier.

Pas la peine d’aller chercher ailleurs des traces de cette pratique niçoise, ni Cannes, ni Antibes et encore moins Saint Tropez n’ont succombé à l’attrait de ce jeu, teinté d’adresse et de finesse.

pilou2.jpg On jouait un peu partout au Pilo, du Vieux Nice à Saint Roch en passant par le Port et les villages des collines niçoises avoisinantes.
Un Pilo, un morceau de craie, deux joueurs minimum et le ton est donné pour une partie.

Si on devait remonter un peu plus loin dans l’histoire, on parle d’un jeu arrivé en Europe en 1520, « Le Tlachtli », découvert en Amérique Centrale et qui aurait beaucoup des ressemblances frappantes avec la pratique du Pilo, notamment à cause de la pièce utilisée également poinçonnée en son centre.

Et puis, les années 1960 et l’arrivée de Dame télé dans les foyers verront disparaîtrent les parties du dimanche sur les places et placettes.
Le jeu se tarit, les joueurs s’estompent et le Pilo rentrera dans un cruel anonymat mais la pièce trouée n’avait pas dit son dernier mot et c’est grâce à des personnes comme Jànluc Sauvaigo et Glaudo Nesci que renaîtront les tournois de Pilo dans la région.

pilouben.jpg Le 14 juillet 1987 marquera le retour du Pilo à Nice et c’est à Coaraze que vous retrouverez chaque année, en juillet, le désormais traditionnel Championnat du Monde de la spécialité.

Mais, curieusement, le Pilo se fait, une nouvelle fois, plus rare dans les quartiers et dans ce Vieux Nice, qui, autrefois était l’un des terrains privilégiés des joueurs de Pilo.

Ces joueurs de Pilo, pour lesquels je n’ai pas trouvé d’autre dénomination, malgré de nombreuses recherches (Pilotiers, Pilouteurs, Piloutiste).

J’attends avec impatience vos suggestions et un éclairage sur cette interrogation.

Je vous conseille vivement la lecture de – E VIVA LO PILO – de André Giordan et José Maria, pour tout savoir sur l’histoire et la culture Pilo.

Quelques phrases de nos personnalités locales sur le Pilou :

André Barthe (Adjoint à la culture – Mairie de Nice) – « J’aimerais avoir les coordonnées du législateur qui a supprimé les pièces trouées. »

Philippe Jérome (Journaliste) – « Le Pilo, c’est ma grand-mère qui farfouille de ses doigts tordus dans son grand porte-monnaie noir. »

Richard Cairashi (Humoriste) – « Maintenant les Pilo, on les trouve chez les numismates. Le Pilo est devenu numismatique »

Franck Viano

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages