Récupération de Donnèe
17.1 C
Nice
20 mai 2024

L’ASPTT Nice a les moyens de monter encore plus haut

Derniers Articles

A l’approche de la fin des matchs aller, l’équipe féminine de l’ASPTT Nice Handball a la possibilité de s’approprier la seconde place au classement de la Division 2. Avec un bilan plutôt favorable, les coéquipières de Valérie Nicolas espèrent, à juste titre, rester dans la lutte pour l’accession parmi l’élite en fin de saison.


© com'-ASPTT Nice
© com’-ASPTT Nice

Les objectifs du club de l’ASPTT Nice Handball sont fixés en fin de saison dernière et restent les mêmes aujourd’hui : une accession à la première division si toutes les conditions et tous les moyens sont réunis pour cela. Et cela semble, au mieux, être le cas, au pire, bien engagé. Les six victoires dans les neuf rencontres déjà jouées ont propulsé les handballeuses niçoises dans le peloton de tête et leur permettent de regarder comme prévu vers le haut. Il faut aussi ajouter que les joueuses azuréennes compte un match de moins que leurs concurrentes directes, et que les deux prochaines rencontres seront contre deux de ces concurrentes (contre Bègles samedi soir à domicile, et à Octeville le 23 janvier).

© com'-ASPTT Nice
© com’-ASPTT Nice

Des points précieux perdus en début de championnat

Mais la montée en D2 la saison précédente les a confronté à un niveau de jeu plus exigent. Le manque de cohésion du début de saison dû au nombreuses arrivées et certaines joueuses qui ne jouaient pas encore à leur meilleur niveau ont fait que Nice a probablement laissé des points précieux filer sur des matchs qui à priori auraient dû lui être favorable. « Cependant, la bonne intégration des nouvelles, l’engouement des filles autour du projet emmené par Valérie Nicolas et l’acceptation par l’ensemble du groupe du système de jeu mis en place par notre manager général, Franck Bulleux« , tempère le président de l’ASPTT Nice Handball Claude Israel. Un entraineur dont la compétence est reconnue bien au-delà de nos frontières puisqu’il vient juste d’être nommé au poste de sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal.

Pour autant, la formation niçoise fait un beau parcours jusqu’à maintenant, même si on pourrait les taxer de ne pas montrer un profil de jeu très enthousiasmant aux quelques 400 spectateurs de la salle des Eucalyptus de Nice. Elle a quand même fourni de bonnes performances, notamment à l’extérieur, comme à Bouillargues avec une victoire (22-19) au bout d’un match très dur et très intense. A défaut d’être très spectaculaires, les Niçoises se sont montré, cette fois-là, particulièrement respectueuses des consignes du coach en développant leurs points forts : une défense solide et un jeu rapide en contre-attaque.

© com'-ASPTT Nice
© com’-ASPTT Nice

Un secteur féminin au complet et compétitif

Un jeu qui a fait de l’équipe féminine le porte-drapeau de l’ASPTT Nice Handball, peut-être aux dépens des hommes qui a vu son effectif diminuer d’une vingtaine de licenciés partis qui ont migrés dans d’autres clubs. « Peut être le regrettent-t-ils aujourd’hui. Mais la satisfaction que nous enregistrons c’est que la filière féminine est complète grâce la création de notre équipe féminine des moins de 12 ans et nous affichons 3 niveaux de jeu (D2, pré-nationale et PERF) pour que nos anciennes et les moins aguerries de nos séniors puissent continuer à pratiquer« , explique Claude Israel.

L’ASPTT Nice Handball développe donc sa filière féminine pour qu’à l’avenir il y ait encore plus de Valérie Nicolas ou de Nodjialem Myaro, et qu’elles propulsent l’ASPTT Nice vers les sommets du handball féminins. Mais cela commence aussi, et surtout, par l’accession à l’élite en fin de saison.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages