Récupération de Donnèe
11 C
Nice
24 février 2024

Danone Nations Cup à l’Allianz Riviera : victoire pour le Paris FC

Le Paris FC remporte l’édition 2015 de la Danone Nations Cup après sa victoire étriquée face à l’AS Saint-Etienne 1 à 0. Les jeunes parisiens s’envoleront pour le Maroc en octobre afin d’y représenter la France. Retour, sur cette belle journée de football à l’Allianz Riviera.


Malgré un horaire avancé, les gamins doivent faire face à des conditions climatiques difficiles. Il est à peine 9 heures et le thermomètre affiche déjà 28 degrés.

Sur le terrain, les noms claquent. Marseille, Saint-Etienne, Metz, Paris FC ou encore l’OGC Nice, toutes les grandes équipes ont répondu présentes, au plus grand évènement sportif national de la catégorie (U12).

La compétition démarre fort avec ce premier choc entre l’ASSE et l’OM. L’opposition ressemble à une affiche de Ligue 1 et pourtant, il s’agit bien d’un match de la Danone Nations Cup. Sur le carré vert, il n’y a pas de calcul. Les deux équipes s’engagent, parfois à la limite de la sanction. Entre tacles appuyés, passes mal assurées, et contrôles manqués, le match semble promis à un triste 0 – 0. Cependant, l’OM n’abdique pas et prend l’avantage en tout fin de rencontre pour arracher la première victoire de la journée. Le tournoi est bel et bien lancé.

L’OGC Nice entre en jeu

Directement qualifié grâce à son statut d’hôte, le GYM n’a pas démérité au cours de la compétition. Des résultats toutefois insuffisants pour accéder aux demi-finales, mais des souvenirs qui resteront gravés à jamais dans la tête du jeune Bilel. Marocain d’origine, ce jeune aiglon a fait toutes ses classes au sein du club pour aujourd’hui affronter Marseille, son club de cœur. Un moment particulier et spécial pour ce fan de l’OM. « Je joue à Nice depuis tout petit, mais j’ai toujours supporté Marseille. Après ce serait une immense fierté de disputer la finale internationale dans mon pays d’origine. Quoi qu’il arrive, j’irais quand même au Maroc cet été (sourire aux lèvres). »

Demi-finales : Marseille passe à la trappe

Les prétendants à la victoire finale ont presque tous répondu présents. Seul absent de marque, l’OM sorti lors de la dernière journée de la phase de poule, après sa défaite contre le SC Air Bel 1 à 0.

Le Paris FC, l’ASSE, le FC Metz, et Lusitanos Saint-Maur, se disputent les deux tickets, synonyme de qualification pour la grande finale.

Pas de surprises entre le favoris, le Paris FC et Lusitanos. Les joueurs de la capitale s’imposent facilement 3 à 0, grâce à une maîtrise technique impressionnante tout au long de la partie. Dans l’autre affiche, les stéphanois l’emportent 1 à 0 suite à une erreur malheureuse du jeune gardien du FC Metz et un ballon mal apprécié.
Direction la finale pour le Paris FC et l’AS Saint-Etienne.

Finale : le Paris FC, un ton au-dessus

La marche était beaucoup trop haute pour les verts. Encouragés par un public monté à bloc dans les tribunes, ils n’auront jamais réussi à prendre la mesure de ce match. Dominateur, la défense parisienne était infranchissable ce soir, pour une victoire courte mais précieuse 1 à 0.

Un sentiment de fierté pour le coach du Paris FC, qui souligne le travail et l’investissement de ces joueurs tout au long de la saison. « J’espère qu’on va représenter fièrement la France au Maroc. Je ne suis pas prétentieux, mais avec les tournois de qualification, la préparation et les matchs amicaux que nous avons faits, j’aurais été déçu si on ne gagnait pas la finale. »

Les Parisiens succèdent au palmarès aux Girondins de Bordeaux et défendront les couleurs de la France à Marrakech, le 28 octobre prochain.

par Morgan Piot

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe